ici c'est
Accueil > politique > Procès Barth-Tanor-l’affaire renvoyé au 8 janvier 2018

Procès Barth-Tanor-l’affaire renvoyé au 8 janvier 2018

FLASHACTU.INFO-Barthélemy Dias était hier devant le juge. Le maire de Mermoz/Sacré Coeur avait déposé une plainte contre le secrétaire général du Parti socialiste pour la violation des statuts et du règlement intérieur de leur formation politique. Mais, l’affaire n’a pas été débattue au fond. Le dossier a été renvoyé à la demande de l’avocat de la défense au 8 janvier prochain.

Au Parti socialiste, c’est à la guerre comme à la guerre. Et tous les coups sont permis. Si Ousmane Tanor Dieng et compagnie veulent chasser les «rebelles» du parti, les compagnons de Khalifa Sall ne vont pas dans cette bataille en manchots. Ils ont aussi exhibé leurs armes. La preuve, c’est le maire de Mermoz/Sacré-Coeur qui a trainé le secrétaire général du Parti socialiste devant les tribunaux. Le nom du président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (Hcct) a été évoqué hier, devant le Tribunal des référés.

En dépit de son absence, Ousmane Tanor Dieng devait répondre pour le délit «de violation des statuts et règlements du parti». Des griefs que lui reproche Barthélémy Dias. Malheureusement, cette affaire a été renvoyée par le juge des référés au 8 janvier prochain à la demande de l’avocat de la défense. En fait, face à la volonté de ’Ousmane Tanor Dieng de briguer un autre mandat lors du congrès socialiste de 2018, Barthélémy Dias a décidé de se repositionner comme un candidat de substitution à la présidentielle de 2019 en cas d’empêchement de Khalifa Sall. Il déplore des manigances sur les statuts du parti.

Pour rappel, Barthélemy Dias, secrétaire national adjoint à la vie politique, a déposé une plainte au niveau du juge des référés pour violation des textes lors du 15e congrès ordinaire du Ps. Et ce, conformément aux statuts et au règlement intérieur adoptés lors du 14e congrès tenu en 2007. Lors de ses assises socialistes, certaines réformes ont été adoptées, notamment la suppression du Conseil national, la réforme du bureau politique, organe devant se charger de l’application et de la mise en oeuvre des décisions prises par le comité central, entre autres instances.

Barthélémy Dias reproche à Ousmane Tanor Dieng de prendre des décisions engageant le parti, en dehors des instances régulières qui ne sont pas convoquées, depuis deux ans au moins

Laisser un commentaire

Top