ici c'est
Accueil > politique > CONTRÔLE DU PS ET PRÉSIDENTIELLE DE 2019-Le plan de guerre des ‘’khalifistes’’

CONTRÔLE DU PS ET PRÉSIDENTIELLE DE 2019-Le plan de guerre des ‘’khalifistes’’

FLASHACTU.INFO-Ils ne se lassent jamais. Hier encore, les partisans de Khalifa Sall, amenés par Barthélémy Dias, ont battu le rappel des troupes pour définir leur stratégie de lutte en direction de l’élection présidentielle de 2019.

 

Ceux qui pensent que les ‘’khalifistes’’ marchent aveuglément, n’ont qu’à déchanter. En effet, c’est toute une stratégie ourdie pour faire échec aux poursuites contre leur mentor Khalifa Ababacar Sall, mais aussi et surtout le porter au pinacle. En ligne de mire, les amis de Barthélémy Dias n’ont que la présidentielle de 2019. Ils cogitent fort pour mettre tous les atouts de leur côté à date échue. Deux hypothèses ont été, hier, évoquées par le maire de Mermoz Sacré-Cœur.

Il s’agit, d’une part, d’aller à ces joutes avec leur candidat en détention. D’autre part, d’y aller avec un candidat libre de ses mouvements. Cela dit, les dissidents du Parti socialiste semblent être bien préparés à la bataille de procédures devant la justice. Une autre manche dont se chargent leurs conseils juridiques.

Hier, il a été uniquement question de politique, de stratégie de lutte et d’élections. Il est ressorti de cette rencontre que le choix des villes devant abriter les grands rassemblements est loin d’être fortuit. Les ‘’khalifistes’’ veulent attaquer le Ps de Tanor par ses racines. Et ce sont les hommes et femmes les plus visibles qui sont leurs cibles. Après Serigne Mbaye Thiam, Ministre de l’Education, ils visent maintenant la tête du parti elle-même, dans son fief à Thiès. Ainsi, qu’Ousmane Tanor Dieng se le tienne pour dit : Barthélémy Dias et Cie comptent l’attaquer jusque dans ses derniers retranchements. En écho à M. Dias qui a fait la proposition de tenir la prochaine grande mobilisation à Thiès, un jeune responsable, prenant la parole, salue l’initiative et va plus loin : ‘’Je pense qu’il faut même aller plus loin. C’est vrai qu’il (Ousmane Tanor Dieng) est le secrétaire régional du parti à Thiès, mais il faut aller jusque dans son département à Mbour pour démontrer qu’il ne contrôle plus rien dans le parti.’’ Un autre de renchérir que même des jeunes de Nguéniène étaient venus à la rencontre de Kaolack.

Les partisans du maire de Dakar pensent aussi au fief de l’autre dinosaure parmi les fidèles de Tanor, en l’occurrence Louga d’Aminata Mbengue Ndiaye. Ainsi, Barthélémy Dias, qui est à l’origine de la rencontre, compte prendre les devants dans le combat que lui et ses camarades mènent contre la majorité et OTD. C’est dans ce sens qu’ils inscrivent la vente des cartes de membre. Lors de cette réunion, il a également été avancé que 500 000 cartes ont été éditées. Barth appelle ainsi militants et militantes à se mobiliser pour le placement desdites cartes. D’ores et déjà, l’argent a commencé à entrer dans les caisses. Et c’est avec cette manne financière qu’ils souhaitent organiser leurs activités et préparer la bataille de 2019.

La réunion a aussi été l’occasion de dévoiler qu’en réalité, c’est Khalifa Sall lui-même qui a conseillé à ses partisans de ne pas éditer sur les cartes les symboles du Ps. Aussi comptent-ils mettre en place un logiciel pour avoir la cartographie de leurs membres, en vue de pouvoir agir sur les futures échéances électorales. Barthélémy Diass souhaite avoir une vision claire des plus de 2 millions de Sénégalais qui, selon lui, ont été empêchés de voter par le pouvoir. Il s’agit de ceux dont les cartes n’ont pas été éditées, ceux qui n’ont pu voter à cause des erreurs et, enfin, les personnes à qui on n’a pas distribué leur carte.

Il n’y a donc aucun secret pour les proches de Khalifa Sall. ‘’Nous voulons conquérir le pouvoir. Et pour cela il ne faut pas laisser au camp d’en face la faculté de définir l’agenda. Il faut que nous leur imposions notre rythme’’, lâche le maire de Mermoz Sacré-Cœur.

Célébration de Senghor : les ‘’khalifistes’’ au ‘’pays de son enfance’’

La rencontre a aussi été l’occasion pour les partisans du maire de Dakar de rendre un vibrant hommage à Léopold Sédar Senghor dont le legs, estiment-ils, n’est la propriété d’aucune obédience. ‘’Cette célébration arrive à un moment crucial où les fondamentaux de notre République sont sapés par une pratique politique peu soucieuse des valeurs républicaines. Nous qui sommes du Parti socialiste ferons tout pour la préservation de cet héritage de qualité que nous a laissé le père fondateur de notre parti’’, a déclaré le maire de Mermoz Sacré-Cœur.

Quant au conseiller politique du maire de Dakar, en l’occurrence Moussa Taye, il a émis l’idée d’un retour au pays de l’enfance de Senghor. Une proposition accueillie par des salves d’applaudissements.

CONTROLE DU PS ET PRESIDENTIELLE DE 2019

Le plan de guerre des ‘’khalifistes’’

Laisser un commentaire

Top