ici c'est
Accueil > societe > Appel exige l’assainissement de la presse en ligne

Appel exige l’assainissement de la presse en ligne

FLASHACTU.INFO-L’affaire Cheikh Gadiaga soulève encore une fois la lancinante question de la création des sites au Sénégal. L’Association des professionnels et éditeurs de la presse en ligne (Appel) saisit le prétexte pour tirer la sonnette d’alarme. ‘’Ce qui se passe au Sénégal est inédit. Il n’y a que dans ce pays où l’on voit des analphabètes créer des organes de presse ou se réclamer journalistes. Il faut être sérieux. Quelqu’un qui ne peut même pas conjuguer un verbe du premier groupe au passé composé ne peut prétendre être journaliste. Il faut extirper ces gens du système. Cela ne demande que du courage et de la volonté du gouvernement’’, a déclaré Daouda Thiam.

Poursuivant son propos, le journaliste  dénonce les conditions nébuleuses dans lesquelles sont créés ces organes. Il appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités. Courroucé, il fulmine : ‘’Le problème est que notre Etat est faible. Il assiste à un phénomène extrêmement dangereux, mais il ne réagit que quand ses intérêts ou ses amis sont concernés. Devant l’histoire, le régime actuel aura la responsabilité d’avoir assisté à cette métastase et de n’avoir rien tenté. Le désordre dans le milieu de la presse est sans précédent. On a même parfois honte de revendiquer notre statut de journaliste’’.

Ainsi, conclut-il, il est urgent d’agir avant que les choses ne dégénèrent. ‘’On peut tolérer un journaliste qui se trompe de bonne foi. Mais on ne peut laisser les gens insulter d’honnêtes citoyens, juste pour leur soutirer des fonds. Il est temps d’agir, sinon les gens vont de se faire justice eux-mêmes’’.

enquete

Laisser un commentaire

Top