ici c'est
Accueil > politique > CASAMANCE-ROBERT SAGNA POUR UNE ANALYSE SEREINE DES INCIDENTS

CASAMANCE-ROBERT SAGNA POUR UNE ANALYSE SEREINE DES INCIDENTS

FLASHACTU.INFO-Pour éviter que les incidents survenus en Casamance, notamment la «tuerie de Boffa», ne compromettent pas les acquis dans la recherche de la paix dans cette région Sud du pays, le Bureau politique du Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie (Rsd) préconise une analyse froide du drame.

Dans le communiqué parvenu à Sud Quotidien hier, vendredi 12 janvier dernier, Robert Sagna, patron du Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie (Rsd) et compagnie se sont prononcés sur la tuerie survenue le 6 janvier dernier à Boffa, dans la forêt de Bayotte. En effet, le Bureau politique du parti qui était en réunion le mardi 9 janvier dernier, pense qu’il faut une lucidité dans l’analyse et le traitement de l’incident qui a endeuillé le Sénégal par la mort violente de treize compatriotes froidement abattus par des éléments armés.

Ainsi, ils en appellent «à plus de sérénité dans l’appréciation et l’analyse de ces incidents, dont l’impact déplorable ne doit pas constituer une raison de remise en cause des importants acquis de la recherche de la paix en Casamance». L’ancien maire de Ziguinchor et compagnie rappellent, à cet effet, que «la consolidation de ces acquis par la mobilisation et l’implication de toutes les bonnes volontés concerne tous les Sénégalais, la crise qui sévit dans la région sud étant une crise du Sénégal».   Les membres du Bureau Politique du Rsd ont toutefois fait des recommandations pour éviter que pareils incidents ne se reproduisent.

Dans la note, le Rsd conseille «une présence plus marquée des services publics auprès des populations qu’ils sont censés servir au quotidien, plus d’actions préventives, de responsabilité et de justice dans la transparence et le respect de l’éthique et des valeurs de la “gouvernance vertueuse“». Tout en présentant leurs condoléances aux familles des victimes, Robert Sagna et compagnie exhortent «le Président de la République, le Mfdc et toutes les parties prenantes au processus de recherche de la paix à maintenir le cap pour aller dans le sens de la concrétisation des belles promesses suscitées par l’Appel du 31 décembre et l’accueil positif qui lui a été réservé par les parties en conflit»

Laisser un commentaire

Top