ici c'est
Accueil > societe > LA DIC DEMANTELE UNE BANDE DE VOLEURS DE CARTES BANCAIRES

LA DIC DEMANTELE UNE BANDE DE VOLEURS DE CARTES BANCAIRES

FLASHACTU.INFO-La Division des investigations criminelles (Dic) a mis derrière les barreaux une bande de faussaires qui volaient des cartes bancaires et faisaient des achats en ligne. Pour leur dernier coup, N. Ndiaye a envoyé son épouse M. Ndiaye acheter un Iphone 8 estimé 750 000 Fcfa. C’est alors qu’elle récupérait  le colis qu’elle a été arrêtée par les enquêteurs qui surveillaient les moindres mouvements sur la carte bancaire volée par le fils de la victime.

Un couple vivant à Hann Maristes et leurs acolytes, ainsi que trois mineurs en classes de 4e, 3e et 2nde, ont été déférés vendredi dernier, par la Division des investigations criminelles (Dic) pour association de malfaiteurs, escroquerie, complicité, usurpation d’identité et vol de données bancaires. Avec des cartes bancaires volées, les adultes faisaient des commandes en ligne et donnaient rendez-vous aux livreurs loin de chez eux, pour ne pas laisser de traces.

Pour leur dernier coup, ils ont approché le fils de l’une de leurs victimes, Amadou B, qui a remarqué que curieusement, des retraits de 650 000, 900 000, 519 000 Fcfa ont été faits sur son compte alors qu’il venait juste d’avoir une nouvelle carte qu’il n’avait même pas encore utilisée. Il se rapproche de sa banque qui transmet le dossier à la Dic. Les enquêteurs ne tardent pas à cerner les tenants et aboutissants de cette affaire. Ils découvrent que c’est le fils d’Amadou B, Marcel B qui a remis la carte bancaire à C. Seck, un mineur, élève qui l’a donné à A. Diouf, élève aussi, qui l’a à son tour livré à M. Diakhaté, alias Park, élève en informatique dans un établissement de la place. M Diakhaté, qui était de connivence avec le couple M. et N. Ndiaye, a fait des retraits sur le compte avant de passer des commandes en ligne. N. Ndiaye a dit à son épouse de se présenter au lieu indiqué pour récupérer le téléphone portable qu’il lui avait offert, mais sous une fausse pièce d’identité.

Pendant qu’elle était à l’intérieur du lieu de rendez-vous, son mari et Diakhaté l’attendaient dans un taxi. Dès qu’ils ont senti la présence policière, ils ont fui, laissant la dame à son sort. Sans doute pris de remord, N. Ndiaye s’est rendu à la Police le lendemain. Mme Ndiaye a juré la main sur le coeur, qu’elle ignorait que la carte bancaire était volée. Mais elle savait que la pièce d’identité avec laquelle elle s’est présentée, n’était pas la sienne.

Il faut signaler que les voleurs des cartes bancaires ont changé de stratégie et ne se présentent plus devant les guichets des banques pour ne pas prendre le risque de se faire prendre. Ils font des commandes en ligne à partir des moteurs de recherche. Auparavant, ils entrent dans la plate-forme de sociétés qui livrent en ligne ; ces dernières ne se doutant pas que les cartes bancaires sont volées. Curieusement, il ne ressort pas de l’enquête que les élèves ont gagné quoi que ce soit dans ces transactions délictuelles. Peut être qu’ils agissaient par crainte de représailles…

Laisser un commentaire

Top