ici c'est
Accueil > economie > Avancée de la mer à Saint-Louis -« Ce sont des mesures d’urgence qu’il fallait démarrer » Gérard Senac, dg d’Eiffage

Avancée de la mer à Saint-Louis -« Ce sont des mesures d’urgence qu’il fallait démarrer » Gérard Senac, dg d’Eiffage

FLASHACTU.INFO-Le Directeur général d’Eiffage Sénégal, Gérard Senac, a estimé que les travaux d’urgence de protection des quartiers de la Langue de Barbarie émanent d’une décision urgente que le Gouvernement du Sénégal a prise pour sauver les populations. «Avec le Gouvernement du Sénégal, nous sommes en train de sauver l’île. Ce sont des travaux préliminaires d’extrême urgence. S’ils n’avaient pas été commencés, plusieurs maisons seraient détruites», a dit M. Senac devant le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne et le Grand-Duc Henri de Luxembourg. «300 mètres ont été protégés l’année dernière. Comme vous le constatez, avec les fortes marées de l’an passé, cela a résisté. Il faut conforter ce qui a été fait», a-t-il ajouté, assurant que les travaux d’urgence de protection des quartiers de la Langue de Barbarie vont se poursuivre.

Des apports de sable et d’autres techniques sont réalisés pour protéger les populations de Gokhou Mbathie, Ndar Toute, Santhiaba et Guet Ndar. Financé par le Gouvernement du Sénégal à hauteur de de 3.742.465.991 FCfa, ces travaux vont permettre d’ériger une barrière de 3,5 km. « En attendant que les grandes études qui ont été lancées par le Gouvernement soient réalisées, il fallait faire ces travaux pour sauver les populations. Ce sont des mesures d’urgence qu’il fallait démarrer », a fait remarquer M. Senac.

lesoleil

 

Laisser un commentaire

Top