ici c'est
Accueil > economie > Forum du 1er Emploi Meds-Discours du Président Mbagnick Diop

Forum du 1er Emploi Meds-Discours du Président Mbagnick Diop

FLASHACTU.INFO-Nous voici à nouveau réunis pour la tenue du Forum du 1er Emploi désormais inscrit dans une forte tradition de résultats probants. Je m’honore de la présence assidue des partenaires, de l’afflux des candidats au 1er Emploi et surtout du soutien conséquent des pouvoirs publics dont la motivation n’a d’égal que l’engagement pour des politiques publiques justes, équitables et avantageuses.

Ce forum en impose par sa cohérence et par sa capacité à anticiper l’avenir du marché de l’emploi apprécié à l’aune des conjonctures qui prévalent. Chaque édition du Forum constitue en elle-même un cycle de réflexions pratiques voué à interpréter les problématiques en privilégiant l’écoute des jeunes diplômés.
Ainsi se poursuit cette aventure commencée il y a longtemps, en 2001 précisément quand nous n’étions qu’une poignée d’hommes et de femmes et que nous ne savions pas que le destin allait nous faire signe. Les innovations ont jalonné le parcours bosselé de ce Forum dont l’audience et la notoriété ont franchi allègrement nos frontières. De nouveaux espaces d’opportunités s’ouvrent et le Forum épouse l’air du temps pour s’adapter sans renoncer à son format originel qui le personnifie.
C’est dans ce contexte, Mesdames et Messieurs, qu’est né le nouveau partenariat conclu entre le Ministère de l’emploi et le MEDS, pour l’organisation de cette 17ème édition du Forum du 1er Emploi.

Vous comprendrez donc pourquoi l’évènement de cette année revêt un caractère tout particulier, de par sa dimension globale, grâce à un partenariat public – privé magnifié ici par l’étroite collaboration entre le Ministère de l’Emploi et le MEDS, mais aussi et surtout par la diversité des pôles d’accueil pour les « forumistes » et les employeurs, avec à côté des B to B et des rencontres d’échanges, la mise en place de nouveaux guichets suivants :
 L’espace guichet unique de l’APIX : permettant la création d’entreprise
 L’espace accompagnement :
 L’espace financement
 L’espace du gouvernement
Et ce nouveau format n’est que le reflet de la volonté du gouvernement et de son secteur privé, à apporter des solutions concrètes à la problématique de l’emploi et de la pauvreté au Sénégal.
Mais, je devrais aussi préciser qu’en partenariat, nous allons aussi, ensemble, poursuivre nos actions qui seront menées au cours de ce Forum, pour en assurer la gestion et le suivi.
C’est tout l’intérêt de ce partenariat Public – Privé qui contribuera à accélérer la création de l’emploi au Sénégal.
Et c’est tout le sens du thème : « HIMO – Haute Intensité de la Main d’Œuvre et les Emplois verts »
Sous cet angle, le MEDS est en parfaite cohésion avec le gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre de son programme économique et social. Notamment dans les domaines ci-après :
 Pour la Formation Professionnelle et Technique : le Projet de Formation Ecole – Entreprise (PF2E) ou la formation duale, piloté par le Ministère de la Formation Professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat dont l’objectif est de « garantir un parcours d’avenir pour la jeunesse sénégalaise », constitue pour nous employeurs, un excellent outil de formation clé en main pour nos personnels.
 S’agissant du Fonds pour l’entreprenariat qui sera mis en place par le gouvernement, pour accompagner les jeunes dans leurs initiatives de création d’entreprise, notre mouvement marque aussi son adhésion à cette initiative de l’Etat qui permettra de booster l’emploi, mais aussi de développer l’économie nationale à travers les valeurs ajoutées additionnelles qui seront induites par ces nouveaux acteurs.
 Enfin, j’évoquerai la nouvelle génération de la Convention Nationale Etat – Employeurs privés pour la promotion de l’emploi des jeunes, qui devra permettre une insertion massive des jeunes à l’emploi, grâce à un dispositif amélioré, avec un appui financier important de l’Etat aux employeurs, mais aussi avec un allégement du système qui aidera à encourager les entrepreneurs, et stimulera également les demandeurs d’emploi dans leurs recherches d’emploi.
La jeunesse de notre pays incarne l’avenir parce qu’elle est pleine d’espérance, d’ambition, de foi en elle et de générosité. Or le manque d’emploi inhibe la société et interpelle l’Etat mais également toutes les structures privées productrices de biens et services.
Conscient des enjeux et imbu de sa responsabilité sociétale, le MEDS, au-delà de sa dimension patronale, s’engage dans la lutte contre le chômage et les inégalités dans une perspective de contribution à l’élan d’émergence amorcé par les pouvoirs publics sous l’impulsion du Président de la République, dont le leadership imprègne tous les segments dynamiques de la nation sénégalaise vers l’émergence économique et sociale.

En écho à cette vision présidentielle, le Meds s’investit en déclinant une vocation sociale affirmée en faveur d’une société sénégalaise qui bouge, progresse, va de l’avant et conjugue ses atouts pour défricher, bâtir et maintenir son rang.
C’est la raison des multiples initiatives du MEDS d’avant-garde, d’anticipation et d’innovation qu’il met dans l’espace nationale sénégalaise et internationale. Au risque de me répéter, la jeunesse est un grenier de créativité et constitue un gisement de ressources humaines. Sous ce rapport, l’emploi demeure pour elle une aspiration légitime et un droit fondamental, à la foi.

Monsieur le Premier Ministre,
Mesdames, Messieurs les Ministres

Toujours bien inspiré, le Président de la République a décrété 2018, année sociale, qui englobe, selon nous, l’emploi qui réhabilite, consolide, équilibre et stabilise.

A cette fin, le MEDS s’impose une responsabilité sociétale, une mission de service public avec le bien commun pour finalité. Le Forum du 1er emploi s’en inspire pour élargir sa base d’inventivité grâce au sens de discernement des experts mobilisés dans une perspective d’enchantement.

Au Sénégal comme ailleurs dans le monde, le nombre de demande d’emploi ne cesse d’augmenter. Le taux de chômage, difficilement maitrisable, entraîne une dégradation sociale inquiétante du fait de l’architecture de la pyramide des âges.

L’Etat, autant que le MEDS, sont conscient, que le chômage ronge la société. Si bien que les efforts consentis pour endiguer ce «mal social » sont louables, méritoires et encourageants.
Nous le disons sans ambages, ce forum appuie la politique nationale d’emploi que mène l’Etat du Sénégal.

Monsieur le Premier Ministre,
Mesdames, Messieurs les Ministres,

Soyons clair, l’acquisition du diplôme ne suffit plus pour accéder au marché du travail. La recherche d’emploi exige un état d’esprit, une confiance et une maitrise de soi dans les procédures d’entretien et d’embauche.

Au gré des évolutions, le Forum s’est ancré, devenant le creuset d’échanges féconds ente Etat, entreprises, institutions, jeunes et structures d’encadrement. Le dispositif du Meds, à travers ces rencontres générales et particulières, s’avère rentable, puisqu’il élargit les horizons des jeunes au contact des professionnels rompus et expérimentés capables de les aiguillonner vers des niches porteuses de lendemain.

Cette rencontre, qui est le plus grand rassemblement de jeunes de notre pays en quête d’un premier emploi, constitue la contribution du MEDS au combat contre le chômage des jeunes. Est-il besoin de le rappeler : l’emploi reste, à juste titre, la préoccupation première, majeure et prioritaire des Sénégalais, dans une posture souhaitée et espérée d’une inversion de la courbe du chômage.

C’est pourquoi, nous espérons, Monsieur le Premier Ministre, qu’ensemble, Ministère de l’Emploi & MEDS, pourront aisément relever le défi de l’organisation de ce forum, mais aussi et surtout fixeront à l’issue de ces deux jours de travail, une nouvelle dynamique d’appui et d’accompagnement des jeunes pour un emploi salarié ou un auto-entreprenariat.

Adeptes du « learning by doing », nous sommes, chaque jour, à la recherche de formules gagnantes car l’étape cruciale pour un jeune souvent désorienté, parfois bousculé, c’est de trouver une instance d’écoute qui le rassure pour opérer avec lui les choix judicieux et décisifs pour son avenir.

Pour se positionner sur différents segments de marché, le Forum qui évolue sous le parapluie du Meds, a convaincu les acteurs d’être présents, de sentir le pouls et les tendances d’une société en phase de transformation profonde.

Monsieur le Premier Ministre,
Mesdames, Messieurs les Ministres,

L’édition de cette année est celle de la promotion de la HIMO – haute intensité de main d’œuvre et les emplois verts afin d’accompagner l’émergence économique de notre pays. En effet, le fort taux de chômage s’explique par l’inadéquation entre formation et emploi; en plus du fait que le système éducatif ne stimule pas assez tôt les capacités entrepreneuriales.
Ce faisant, le MEDS s’attèle à contribuer à l’émergence de TPE/PME de jeunes et de femmes en les incitant à saisir toutes les opportunités de création d’emplois et de revenus durables. Il s’agit là d’une mission principale que s’est adjugée du MEDS : à savoir l’amélioration de la qualité de l’insertion professionnelle à travers le coaching (déjà réalisé au mois de janvier) et surtout l’optimisation du rapprochement entre les compétences existantes sur le marché et les besoins des entreprises.

Incontestablement, le Forum du 1er Emploi est devenu un salon de référence des jeunes compétences sénégalaises, un carrefour singulier voire unique où se croisent des ressources humaines de qualité, les grandes entreprises, les multinationales et les organismes impliqués dans le développement socio-économique du Sénégal.

Le Forum du 1er Emploi est ainsi un appui à cette action. Il est un acte de citoyenneté, de patriotisme et de solidarité qui a pour ambition d’accompagner l’action de l’Etat en cours.

Dans cette œuvre d’appui à l’action de l’Etat, si les Entreprises sont milles, le MEDS en fait partie. Si elles sont dix, le MEDS sera le premier. Et s’il en reste un, le MEDS sera celui-là.

Cette mission que se donne le MEDS est un engagement patriotique et solidaire. L’Emploi confirme l’identité du citoyen. Il est fondamental au capital humain qui est un grenier de ressources humaines dont une Nation ambitieuse comme la nôtre a besoin.

Il ne peut y avoir de capital humain sans travail, ni de travail sans capital humain.
La promotion de la personne humaine est donc au cœur de l’action du MEDS. Cette action est soutenue par l’Etat.
Elle est davantage exaltée par l’esprit d’initiative, de solidarité et de patriotisme de ses membres.

Des différentes éditions, nous retenons l’engouement renouvelé des générations qui se succèdent. Avec le recul, le Forum du 1er Emploi déplace les limites de l’impossible avec à la clé un mental fort insufflé aux requérants qui parviennent à comprendre que « rien n’est donné, tout se conquiert ».

Le net regain de confiance chez les jeunes nous procure une réelle satisfaction d’autant que ce facteur structure les milieux d’affaires et le marché pris dans sa globalité. Après tout le slogan, « Tous pour l’emploi » a une forte résonnance pour mobiliser les forces vives d’une nation en émergence.
Le bien-être de la société sénégalaise repose sur la permanence des équilibres. L’emploi en le premier facteur en ce qu’il soulage et diffuse un pouvoir d’achat, entretient la solidarité par la redistribution et permet un épanouissement graduel ou progressif des populations. A vue humaine, c’est possible. La volonté politique s’est affirmée. Il revient aux acteurs d’explorer les voies et d’entretenir l’incandescence de la flamme déjà allumée.

Enfin, Je renouvelle mes remerciements au Premier Ministre. En présidant cette 17ème édition du Forum du 1er Emploi, il exprime la solidité de la politique d’emploi menée par le Président de la République.

Homme de défis prêt à soulever des montagnes pour tracer la voie, loyal, probe et d’une intégrité qui force le respect, vous avez, Monsieur le Premier Ministre,

Apporté un coup de main à une initiative patriotique.

Au Président de la République, nous vous prions de transmettre nos salutations respectueuses et amicales pour l’humaine vision qui anime son action publique et son soutien constant au forum du 1er emploi.

Aux jeunes du Forum du 1er Emploi, je transmets la sagesse du Président Abraham Lincoln : « il n’y a qu’une façon d’échouer, c’est d’abandonner avant d’avoir réussi ».

Nous espérons aussi pérenniser ce Forum dans sa nouvelle dimension Partenariat Public-Privé, au profit de la jeunesse sénégalaise, et pour le triomphe de l’emploi au Sénégal !
Tous pour l’Emploi !

Je vous remercie de votre aimable attention !

Laisser un commentaire

Top