ici c'est
Accueil > politique > CEDEAO-Macky Sall dénonce les entraves à la libre circulation

CEDEAO-Macky Sall dénonce les entraves à la libre circulation

FLASHACTU.INFO-Le président de la république Macky Sall est monté au créneau ce matin pour dénoncer les entraves à la libre circulation des personnes et biens dans l’espace Cedeao. parrain de cette 4eme session des parlementaires de la CEDEAO sur le thème «Enjeux et défis de la libre circulation des biens et des personnes dans l’espace Cedeao et de la problématique de la migration» Macky Sall a plaidé pour «un espace communautaire sans rigidité frontalière, sans tracasseries, sans perception indues sur les personnes  ou des marchandises». selon le président Macky  Sall, la Question interpelle les dirigeants de la Cedeao qui devraient prendre leurs responsabilités. Car, le rôle du parlement communautaire  ne doit pas se résumer seulement à générer les textes, mais aussi que ces textes soient appliqués et que  chaque citoyen  se sente chez lui partout dans la Cedeao» »déclare le chef de l’etat La question de la libre circulation des biens et des personnes est aussi une question migratoire. Et parlant de migration, alors que l’Occident se plaint et se dit envahi par les migrants africains, le président a rappelé que la migration intra-africaine reste beaucoup plus importante, même si elle est moins spectaculaire et moins exposée aux médias. Toutefois, elle mérite d’être organisée en même temps qu’il urge de  travailler à favoriser la libre circulation.«On ne peut pas arrêter la migration, mais  on ne peut pas aussi être complice de la migration clandestine organisée par des criminels. Notre devoir n’est pas de rester sans réaction, mais de travailler à la sensibilisation, à l’éducation, à la création d’emplois et favoriser l’émigration saine et normale en Afrique, entre l’Afrique et l’Europe, entre l’Afrique et les Etats-Unis», a soutenu le chef.

Conscient des questions sécuritaires auxquelles doit faire face la région, dans un contexte de la montée du terrorisme, Macky Sall a indiqué que «la libre circulation des biens et des personnes doit cohabiter avec l’impératif sécuritaire, que la Cedeao applique ses normes et ses loisIl faut concilier le droit à la libre circulation et l’impératif de sécurité, la gestion des flux migratoire et la lutte contre l’émigration clandestine», a estimé Macky Sall.

 

Laisser un commentaire

Top