ici c'est
Accueil > politique > Fichier électoral-un audit rassurant

Fichier électoral-un audit rassurant

FLASHACTU.INFO-Nonobstant des erreurs résiduelles, le nouveau fichier électoral est fiable à plus de 98%. C’est l’avis des quatre auditeurs, experts étrangers de renommée mondiale, qui étaient à l’œuvre depuis le 22 janvier 2017, pour satisfaire cette exigence de l’opposition, dès l’après-Législatives de juillet 2017 : l’audit du fichier électoral.

Arrivés à Dakar le 15 janvier dernier, avant de débuter leurs travaux une semaine plus tard, les quatre auditeurs de nationalité étrangère et de réputation mondiale, dirigés par un Français, ont fini de passer à la loupe le fichier électoral. Et sur la base de sources dignes de foi et généralement bien informées, «Le Soleil» est en mesure de dire que les résultats de leurs travaux indiquent qu’«à la conclusion, quoique perfectible, le fichier électoral est globalement de bonne qualité».

Un fichier «perfectible» car ces experts, ont décelé «une marge d’erreurs très résiduelles comprises entre un virgule deux pour cent (1,2%) et un virgule neuf pour cent (1,9%).

Plus précisément, ces erreurs qui renvoient à des photos inversées, à l’incrustation de caractères inappropriés dans l’identification, entre autres, concernent soixante quinze mille (75 000) à cent vingt mille (120 000) électeurs sur un total de six millions deux cent mille (6 200 000) électeurs. C’est dire que, en somme, que le nouveau fichier électoral est fiable à plus de quatre vingt dix huit pour cent (98%). Maintenant, quel traitement sera réservé à ces identifications erronées ? Selon nos interlocuteurs, à cet effet, il sera mis sur pied un Comité de Suivi composé des parties prenantes à cet audit du fichier électoral. A savoir : les partis politiques de la majorité, l’opposition, les non alignés, la Commission électorale nationale autonome (Céna), la Société civile diversement représentée par le Collectif des organisations de la société civile (Cosc) dirigé par le Professeur Babacar Guèye, et la Plateforme des acteurs de la société civile pour la transparence des élections (Pacte) amenée par Abdou El Mazid Ndiaye ; idem pour l’Administration, via la Direction générale des élections (Dge), la Direction de l’automatisation du fichier (Daf), la Direction générale de l’administration territoriale (Dgat), le ministère des Affaires étrangères.

Rappelons que cette équipe d’auditeurs internationaux est composée de deux spécialistes de bases de données, un en biométrie et un expert électoral. Dans les tout prochains jours, devrait se tenir une séance de restitution au public des résultats de ces travaux, avant que ne s’ouvre une autre page importante du processus devant mener à la prochaine élection présidentielle : la révision exceptionnelle des listes électorales, à partir du 20 février 2017 jusqu’en fin avril.

lesoleil

Laisser un commentaire

Top