ici c'est
Accueil > politique > Aly Ngouille Seul dans le Pétrin

Aly Ngouille Seul dans le Pétrin

FLASHACTU.INFO-Le fossé se creuse entre le pouvoir et les différents acteurs du landerneau politique. La dernière sortie du ministre de l’Intérieur est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase qui contenait la colère des opposants sur le régime du président Sall. Même certains de ses alliés ne manquent pas de regretter les propos d’Aly Ngouille Ndiaye arrivés au pire moment.

La polémique enfle. Depuis la sortie du ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, les réactions se multiplient aussi bien chez les acteurs politiques que dans la société civile. ‘’C’est irresponsable. C’est honteux. C’est de l’incompétence notoire’’, crie le rappeur Cyril Touré alias ‘’Thiat’’ du mouvement Y en a marre. L’activiste, bouillant de rage, se dit ‘’désarçonné’’ par de tels propos qui sont ‘’indignes’’ d’un ministre de la République. ‘’Dans un premier temps, ajoute-t-il, j’ai pensé à un montage. J’avais vraiment du mal à y croire. Je pensais que même dans  le pays le plus arriéré sur le plan de la démocratie, un ministre ne saurait tenir de tels propos.’’

Et les qualificatifs ne lui manquent pas pour fustiger le comportement d’Aly Ngouille Ndiaye. Selon lui, ce dernier devrait immédiatement être démis de ses fonctions. ‘’Il ne devait même pas attendre qu’on le limoge. Il devait avoir la grandeur de partir de lui-même, parce qu’il a commis une bourde monumentale. Cela montre que les gens du pouvoir ne se soucient pas des Sénégalais, mais des partisans de l’Alliance pour la République.’’

Très en verve, il peste que ‘’les populations ne doivent pas s’attendre à des élections libres et transparentes’’ avec de telles autorités. Il condamne avec ‘’vigueur’’. Et recommande : ‘’Les gens doivent être vigilants, face à ce gouvernement qui tâtonne et qui ne se soucie que de sa réélection. Ce que le ministre a dit, c’est hyper dangereux, à la veille d’une élection aussi cruciale.’’

AMADOU SENE NIANG, NON-ALIGNE

‘’S’ils sont prêts à tout pour se maintenir, nous sommes prêts à tout pour qu’ils partent’’

Même son de cloche du côté d’Amadou Sène Niang, chef du parti Ads Garap, membre du pôle des non-alignés. Les déclarations du ministre, souligne-t-il, ‘’le disqualifient d’office de l’organisation des élections’’. Il ajoute : ‘’Cela nous inquiète et nous conforte dans notre position qui consiste à réclamer la nomination d’un ministre neutre pour l’organisation de ces élections. Nous demandons au président de le limoger. Comme on a l’habitude de le dire, Macky Sall est le premier président né après les indépendances. Il n’a pas le droit de faire moins que ses prédécesseurs. S’il veut qu’il y ait des élections crédibles, il n’a qu’à accéder à cette doléance de l’opposition. Nous voulons une personnalité neutre pour l’organisation de ces élections.’’

Le responsable politique en veut, lui aussi, au maire de Linguère. Selon lui, le problème des responsables de l’Apr, c’est qu’ils sont incapables de se dédoubler, de faire la différence entre ce qui relève de la République de ce qui relève du parti. ‘’C’est un conflit d’intérêts. Et ils n’ont pas la grandeur de marquer cette frontière entre leurs casquettes politique et républicaine’’, fulmine le non-aligné. Poursuivant, il met en garde les responsables du pouvoir : ‘’S’ils sont prêts à tout faire pour la réélection du président, l’opposition et les non-alignés sont prêts à tout pour que Macky Sall ne soit pas réélu. Nous allons tout faire pour que la forfaiture ne passe pas. Et c’est eux qui seront tenus pour responsables de tout ce qui arrivera’’, peste le responsable politique.

THEODORE CHERIF MONTEIL, BENNO

‘’Renouveler la forfaiture des Législatives serait un acte assez dommageable et ça peut ouvrir la porte à tous les dangers’’

Bien que membre du camp présidentiel, le député Théodore Chérif Monteil ne cache pas non plus sa désapprobation. Toujours aussi courageux dans ses positions, il qualifie d’irresponsable la sortie du ministre de l’Intérieur. Il affirme : ‘’S’il est vrai qu’il a tenu de tels propos, il faut reconnaître que c’est irresponsable. Un ministre de l’Intérieur doit être pondéré dans ses déclarations. A son niveau, il devrait œuvrer afin que tous les Sénégalais puissent disposer de leurs cartes. Il est payé par l’argent du contribuable. Ce sont nos impôts qui lui permettent de vivre. Il devrait donc avoir du respect pour les Sénégalais. Il devrait faire de sorte que tous les citoyens puissent disposer de leurs cartes d’électeur. Voilà ce qu’on attend de lui.’’

A en croire le député membre de Benno Bokk Yaakaar, cette sortie ne fait que renforcer la suspicion de certains acteurs et que le chef de l’Etat n’en avait pas besoin. Il invite toutefois les uns et les autres à savoir raison garder et à faire confiance à l’Administration qui regorge d’hommes et de femmes de valeur soucieux de laisser une bonne image à la postérité. ‘’Moi, je continue de croire que l’organisation des élections incombe d’abord à l’Administration et non au ministre. C’est donc à ce niveau que le contrôle doit se faire, afin de s’assurer qu’il y a les bonnes personnes. Le président de la République doit aussi rappeler à l’ordre certains de ses militants. Qu’ils sachent que le seul combat qui vaille, ce n’est pas celui de la réélection, mais celui de l’émergence de notre pays. Il faut faire l’économie de contentieux post-électoraux. Renouveler la forfaiture des Législatives serait un acte assez dommageable et ça peut ouvrir la porte à tous les dangers’’, déclare-t-il avec plein de sagesse.

THIAT,  Y EN A MARRE

‘’Tout le monde doit se mobiliser, sinon on va à l’agonie’’

M. Monteil d’ajouter que le seul levier sur lequel le pouvoir pourrait influer, c’est dans la délivrance des cartes d’électeur, comme cela a été le cas lors des élections de 2017. ‘’En fait, informe-t-il, ceux qui font peur au pouvoir, ce sont ces jeunes qui n’ont jamais voté. Personne ne sait, en principe, dans quel sens ils vont s’exprimer. Pendant les élections législatives, on a essayé de les empêcher de voter. Et il faut éviter qu’une telle forfaiture se reproduise.’’

Par rapport à la réclamation de certains acteurs politiques relative à la nomination d’une personnalité neutre, il reste un peu dubitatif, arguant qu’il n’existe pas de personnalité neutre. L’essentiel est de faire confiance à l’Administration et de travailler à ce que le gouvernement les laisse travailler librement.

A ce niveau, le ‘’y en a marriste’’ Thiat est on ne peut plus tranché. Selon lui, si le peuple ne redouble pas d’efforts dans la surveillance des élections, il lui sera réservé de ‘’très mauvaises surprises’’. ‘’Chaque Sénégalais doit être vigilant dans ce processus. Chaque Sénégalais est garant de ce qui va se passer. Tout le monde doit se mobiliser, sinon on va à l’agonie. Tout ce qui intéresse ce régime, c’est sa réélection. Nous devons faire face pour qu’il n’y ait pas un hold-up électoral.’’

Laisser un commentaire

Top