ici c'est
Accueil > politique > Le Ps à la rescousse d’Aly Ngouille Ndiaye

Le Ps à la rescousse d’Aly Ngouille Ndiaye

FLASHACTU.INFO-Le ministre de l’Intérieur est voué aux gémonies depuis sa déclaration dans l’émission « carte sur table» sur la 2stv. Il laissait entrevoir toute sa détermination à inscrire ses militants sur les listes électorales et à s’assurer de leur vote le jour du scrutin. si l’opposition a saisi cette brèche pour réclamer le départ de Aly ngouille ndiaye, du côté de la mouvance présidentielle notamment du Parti socialiste, on défend le responsable Apériste de Linguère ;

Le Parti socialiste (Ps) vient à la rescousse du «soldat» Aly. En réunion du Secrétariat exécutif national (SEN), hier, Ousmane Tanor Dieng et Cie ont apporté tout leur soutien à Aly Ngouille Ndiaye en déclarant que les adversaires politiques font feu de tout bois pour distraire l’opinion sur les prouesses réalisées par le régime. A en croire le porte-parole des «Verts », Abdoulaye Wilane, Aly Ngouille Ndiaye a parlé en tant que responsable politique à Linguère. « Aly Ngouille Ndiaye a été honnête.Il a dit en toute sincérité que dans son territoire à Djoloff, lui, responsable politique, veillera à ce que la mouvance présidentielle gagne en mobilisant ses militants à s’inscrire à temps sur les listes électorales et se pré- parer à voter convenablement», a justifié a posteriori, le maire de Kaffrine qui estime que ceci est loin d’être un scandale. Et sous ce rapport-là, dit-il, le Ps encourage Aly Ngouille Ndiaye.

Le porte-parole du PS estime qu’il est incompréhensible qu’une opposition qui ne veut pas dialoguer sur le processus électoral afin de trouver une solution consensuelle, guette cherche la petite bête. « Soyons sérieux. Ce pays-là n’est pas en lambeaux comme ils veulent le prétendre», a-t-il renchéri. Selon le maire de Kaffrine, le Ps félicite le gouvernement de Macky Sall et l’exhorte à ne pas suivre certains qui font mousser inutilement parce qu’‘ils ont envie d’être remarqué. En tout cas, ditil, le PS encourage le ministre de l’Intérieur comme tous les membres du gouvernement. «Nous sommes dans un pays où une certaine opposition aurait voulu et cherche coûte que coûte à faire en sorte que la sincérité soit un délit, l’honnêteté soit un défaut. (…)

Dans toutes les localités du pays, les maires, les présidents de conseils départementaux, les ministres sont dans des partis. Et même s’ils ne sont pas dans des partis, ils ont l’obligation de donner des résultats satisfaisants à celui qui les a nommés en l’occurrence le président de la République. Si vous faites ce que le chef de l’Etat et qui recoupe avec ce que les Sénégalais veulent, vous aidez le président à être réélu», a-t-il expliqué. Toujours selon le porte-parole du Ps très loquace, ce qui est attendu du ministre de l’Intérieur qui a sous sa responsabilité la Direction des élections, c’est de faire en sorte qu’on retienne qu’il a été le meilleur ministre de l’Intérieur du Sénégal et qu’il soit irréprochable.

Pour Wilane, ces critiques faites à l’encontre d’Aly Ngouille Ndiaye sont des critiques faciles. « Au moment où on procède à la révision des listes électorales, tous ces gens qui parlent et appartenant des partis politiques devraient être dans les centres où se déroulent ces opérations. Mais tel n’est pas le cas », fait-il remarquer. Il soutient en outre que depuis qu’Aly Ngouille Ndiaye a été porté à la tête de ce département, il n’a pas été indexé comme l’a été tous ses devanciers notamment en matière de libertés de manifestation. Il a également montré sa bonne foi dans l’organisation du dialogue.

ABDOULAYE WILANE ATTAQUE IDRISSA SECK

Par ailleurs, le responsable socialiste de Kaffrine s’en est pris au président de Rewmi en soutenant qu’il se rue dans la brousse à la recherche désespérée de militants. Il a estimé avoir pouffé de rires après avoir écouté les récentes sorties de Idrissa Seck. C’est comme si, souligne-t-il, l’ancien maire de Thiès n’a pas été aux commandes sous Abdoulaye Wade. « Idy nous a parlé de grappes de convergence dont l’exemple qui a semblé réussir est celui de Thiès. Mais si on compare ces grappes de convergence au PUDC, au PUMA, à Promo Ville, on se rend compte que les projets de Macky Sall ont eu beaucoup plus de retombées. Partout dans le pays vous verrez de nombreux villages qui ont été transformés radicalement», a-t-il indiqué. Abdoulaye Wilane ajoute qu’Idrissa Seck s’était vu successeur immédiat d’Abdoulaye Wade en tant que 4ème président alors qu’il n’est même pas parvenu à être un bon président de département. « Idy ne peut pas gérer un parti politique ou arbitrer des contestations dans sa formation. Il parle de «dynastisation » du régime de Macky Sall ; alors que dans son propre parti ce sont des liens de sang qui justifient des choix pour la direction. Je demande à la mouvance présidentielle de le factoriser par zéro. Il ne vaut pas la peine de lui répondre », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Top