ici c'est
Accueil > societe > Guet Ndar- Des familles désemparées dorment sous la belle étoile

Guet Ndar- Des familles désemparées dorment sous la belle étoile

FLASHACTU.INFO-C’est la consternation au niveau de la langue de barbarie notamment à guet ndar où hier, des vagues déferlantes de l’océan atlantique ont démoli des concessions dans cette partie de la ville. les populations de guet ndar dormant sous la belle étoile, appellent à l’aide des autorités

Avant-hier, Guet-Ndar a véritablement vécu un cauchemar qui continue de défrayer la chronique. Cette attaque inattendue a fait déborder la mer jusque dans les concessions. Le constat est amer. Des maisons sont détruites entièrement. Les sinistrés ont suivi impuissamment l’effondrement d’une partie du mur de protection qui a toujours protégé la Langue de Barbarie. «Nous n’avons pas où passer actuellement. C’est dur », a déploré un sinistré au bord du gouffre. Actuellement, les populations victimes sont en train de « sauver ce qui peut l’être ». Bon nombre d’entre elles ont passé la nuit à la belle étoile. « Nous avons veillé pendant toute la nuit pour surveiller les vagues. Présentement on note une centaine de familles sinistrées. Elles ne savent pas quoi faire pour le moment. Nous sommes dans le désarroi», a indiqué Vieux Diallo, un père de famille victime de la houle. «Les travaux de la digue de protection sont entamés, mais nous voulons que les choses s’accélèrent carrément pour nous sauver de la furie de la mer », souhaite notre interlocuteur.

LA DIGUE DE PROTECTION DÉMARRÉE À GOXU MBACC A AMORTI LES DÉGÂTS

Présentement, une chaîne de solidarité entre populations de ces quartiers de pêcheurs a été organisée pour soutenir les sinistrés. Le maire Amadou Mansour Faye a dépêché son adjoint en charge des grands travaux, Alioune Badara Diop par ailleurs Dg de l’Olac. « Je dois dire qu’après constat, les conséquences de la furie de la mer ont littéralement diminué du moins à Goxu Mbacc. Je suis très satisfait du comportement de l’infrastructure face au violent raz-de-marée qui sévit sur le littoral. Des vagues de cette envergure occasionnaient des effondrements de maisons et dès le lendemain, nous tenions des réunions de crise pour déplacer les victimes. Je me réjouis aussi du fait que des impacts majeurs n’ont pas été constatés sur la zone protégée», s’est félicité Alioune Badara Diop.Il convient de rappeler que les populations de la capitale du nord attendent avec impatience l’effectivité du démarrage des travaux d’installation des brises lames sur une partie du littoral entre Goxu Mbacc et Guet Ndar. Un programme ambitieux de l’État, initié par le président Macky Sall et le président français Emmanuel Macron, qui consiste à aménager le long du littoral une digue de 8 kilomè- tres pour un coût global de plus de 20 milliards Cfa. En attendant, le Dg de l’Olac annonce que des instructions seront données à l’entreprise Eiffage pour que les travaux soient accélérés et que la réception complète de la digue soit faite avant 2019, pour sauver les populations de la furie de la mer.

Laisser un commentaire

Top