ici c'est
Accueil > societe > Un faux inspecteur des impôts et domaines tombe

Un faux inspecteur des impôts et domaines tombe

FLASHACTU.INFO-Une histoire rocambolesque d’escroquerie et d’usurpation de fonction vient d’être éventée par la police de Yeumbeul. Les limiers du commissariat ont arrêté El Hadji Abou Cissoko qui a plumé huit commerçants avec de fausses quittances de payement au trésor avec la complicité d’un agent de recouvrement à la perception de Pikine pour un préjudice estimé à 10 millions de F CFA. Le mis en cause est déféré avec son complice. Il est poursuivi pour escroquerie, faux et usage de faux en écriture publique, usurpation de fonction et corruption.

Le pot aux roses a été découvert par l’un des commerçants qui s’attachait les services d’El Hadji Abou Cissoko pour les aider à être en conformité avec le fisc depuis 2010.

Pour les appâter le mis en cause s’était présenté devant un des commerçants comme un consultant en micro-finance et en comptabilité. Et ce dernier séduit par les propos du mis en cause l’a introduit dans le cercle des commerçants pour qu’il soit leur interface entre eux et le service de fiscalité.

Mais une des victimes très avisée même s’il n’a pas fait l’école française, a constaté que la signature apogée sur  la quittance n’a pas changé depuis plusieurs années. Une remarque qui a aiguisé sa curiosité de certains le pousse en voir un peu plus clair. Il se rend alors au centre de fiscalité pour vérification.

Sur place, il a failli tomber des nues quand on lui a fait savoir que ces quittances sont fausses car qu’elles ont été scannées. Le commerçant alerte ces compères qui tentent de tendre un piège au sieur Cissokho en le convoquant près des locaux du commissariat de Yeumbeul. Sur place les victimes lui posent des questions auxquelles le mis en cause va apporter des réponses avec beaucoup d’hésitations.

Les victimes le conduisirent au commissariat. Sentant l’étau se resserrer autour de lui, il appelle un certain Baba Dramé qu’il présente comme un inspecteur des domaines qui a en charge le dossier des commerçants. Très rapidement ce dernier se posta devant les victimes qui lui demandent de décliner son identité et son titre. Sachant que les commerçants ne savent pas lire, il exhiba une carte professionnelle qui est en vérité une carte de délégué de zone dans le mouvement navétane de Guediawaye. Sentant les carottes cuites pour lui, il tente de se dérober et prend la tangente. Il sera finalement alpagué par la brigade de recherche. Ce faux inspecteur n’est autre qu’Al Hassane Diouf agent de recouvrement à la perception de Pikine.

L’agent du trésor cité a reconnu avoir empoché une somme de 500.000 pour passer sous silence un dossier de 4 millions suite à un redressement fiscal dont le commerçant devrait s’acquitter. Interrogé à son tour Al Hassane Diouf tente d’enfoncer un inspecteur des domaines et un contrôleur qui seraient ses complices. Une implication qui reste difficile à confirmer même si leur cachet et leur signature figurent sur les fausses quittances.

D’après une source près de l’enquête le mis en cause a remis aux victimes 198 fausses quittances qu’il se fait confectionner dans les cybers. Ensuite, il scanne le cachet et la signature de l’autorité pour tenter d’authentifier les quittances.

Une perquisition chez lui a permis de savoir que ses victimes sont au nombre de 8 dont les noms sont mentionnés sur les fausses quittances.

Un préjudice qui est estimé à 10 millions sans compter les sommes données pour acheter le silence des complices. Ils sont déférés et feront face au juge pour répondre des accusations pour escroquerie, faux et usage de faux en écriture publique, usurpation de fonction et corruption.

Laisser un commentaire

Top