ici c'est
Accueil > politique > M.Mb. Niang charge l’opposition et félicite du bilan à mi-parcours de Macky Sall

M.Mb. Niang charge l’opposition et félicite du bilan à mi-parcours de Macky Sall

FLASHACTU.INFO-C’est avec beaucoup d’humilité que le ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang a listé hier, au théâtre Sorano, devant une nombreuse foule acquise à sa cause, les manquements du régime de Macky Sall, non sans saluer au passage les nombreux efforts qui ont été consentis.

« J’éprouve beaucoup d’égards à me mettre devant vous qui nous avez confié les rênes de ce pays et vous dire que tout va bien dans ce pays. Je ne le ferais, parce que ce serait vous manquer de respect. Les Sénégalais éprouvent des difficultés à trouver un travail décent, à avoir de l’eau en quantité suffisante, d’accès à la prise en charge médicale mais aussi en électricité. C’est cela, la situation qui prévaut actuellement. Je ne ferai pas partie de ceux-là qui le nieront », reconnait-il.

Il n’empêche que le ministre s’est félicité de son bilan à mi-parcours : « Malgré toutes les difficultés que je viens de citer, beaucoup d’entre les jeunes en quête de travail décent ont trouvé satisfaction à leurs problèmes. Et cela, sans prise en compte de leur appartenance politique, de leur conviction, car nous sommes tous des Sénégalais ».

Mame Mbaye Niang ne manquera pas cependant de tancer par une série de questionnements « ces politiciens » qui guettent la moindre brèche pour s’y incruster et tenter de retourner la situation en leur faveur. « J’aimerais demander à ceux qui sillonnent actuellement le pays pour raconter des contre-vérités à qui veut l’entendre, à ceux qui créent des tensions dans le paysage politique à revendiquer je ne sais quoi (Idrissa Seck- ndlr) où est -ce qu’ils étaient lorsque le kilo de riz ou d’huile coûtait presque le double de leur prix actuel sur le marché ? Où est-ce qu’ils étaient lorsqu’il y avait des délestages en en plus finir ? Lorsque les bouteilles de gaz étaient quasi-introuvables ? On ne dit pas qu’on a tout résolu mais nous sommes sur une bonne dynamique».

Pour offrir à leur chef de parti Macky Sall la possibilité de continuer le travail en train d’être d’accompli, le ministre a demandé pour finir aux primo-votants de retirer leurs cartes et de voter massivement pour la coalition Bennoo Bokk Yaakaar. « Les spécialistes en politiques s’accordent à dire que ce sont les primo-votants, c’est-à-dire les adolescents âgés de 17-18 ans, qui feront la différence en 2019. Alors, je leur tends la main et leur demande de me rejoindre pour redonner à Macky Sall la majorité pour qu’il puisse continuer ses réalisations »

Laisser un commentaire

Top