ici c'est
Accueil > politique > APR-Macky visé par un coup de poignard

APR-Macky visé par un coup de poignard

FLASHACTU.INFO-Le président Sall a intérêt à surveiller ses arrières. Le coup de poignard qu’il redoute de l’opposition peut bien lui être administré par ses camarades de l’Alliance pour la république (APR).

La présidentielle à venir ne sera pas un long fleuve tranquille pour le leader de l’APR. Candidat à sa propre succession, Macky Sall va devoir surveiller ses arrières pour ne pas être surpris. Car, il n’y a pas que les opposants qui sont mécontents des actes qu’il pose. En effet, Moustapha Cisse Lô, qui a dernièrement  annoncé sa démission des instances du parti présidentiel, ne compte visiblement pas lâcher l’APR sans faire du bruit. Le vice-président de l’Assemblée nationale tient à organiser « la résistance » à l’intérieur du parti. Et, même s’il est le plus courageux ou le plus bavard, Cisse Lô est loin d’être seul dans sa croisade. D’autres «apéristes », qui trouvent que leur leader est en train de céder l’APR aux transhumants, l’ont rejoint dans sa croisade. Et, selon nos informations, le groupe est sur le point d’initier une pétition pour dire non à Macky Sall. Seynabou Diéguèneprésidente du Conseil d’administration du Petit Train Bleu, et bien d’autres « militants de la première heure » sont annoncés signataires de la pétition dont la promotion serait assurée par Cissé Lô.

Moustapha Cisse Lô, qui n’a guère été prolixe sur les raisons de sa démission des instances de l’APR, n’a jamais caché son mécontentement face aux transhumants qui défilent sous son regard impuissant. Alors que Sada Ndiaye préparait ses balluchons en vue de les déposer à l’APR, Cisse Lô l’a traité de tous les noms d’oiseau.  «Sada Ndiaye n’a aucune dignité, il n’a aucun sens de l’honneur ni de l’intégrité morale», avait-il craché avant de rappeler le rôle que l’ancien chargé des élections du Parti démocratique sénégalais (PDS) avait joué dans la destitution de Macky Sall de la tête de l’Assemblée nationale. «Moi je suis un membre fondateur de l’APR. Je me suis battu pour ce parti. Je suis témoin de l’épisode quand Sada Ndiaye à qui on avait promis un poste de ministre s’est livré à des combines pour obtenir l’éviction de Macky Sall de la tête de l’Assemblée nationale. C’est à cette époque que Mbaye Ndiaye et moi avions été renvoyés de l’Assemblée nationale», se remémorait le président du parlement de la CEDEAO.

En croisade contre les transhumants, Moustapha Cisse Lô n’a pas hésité à poser le problème Sada Ndiaye en réunion du Secrétariat exécutif national de l’APR au mois de janvier dernier. «J’ai dit devant Macky Sall que nous ne voulons pas de Sada Ndiaye dans le parti », avait-il expliqué. Seulement, ces préoccupations de Cisse Lô semblent ne pas ébranler Macky Sall qui a envoyé l’artillerie lourde pour aller chercher Sada Ndiaye. L’arrivée de ce dernier conjuguée à celles de Souleymane Ndéné Ndiaye, Mamadou Lamine Keita et autres libéraux, semble avoir rempli la coupe des mécontents de l’APR. Nombre d’entre eux  assimilent  la nomination de l’ancien Premier ministre à la tête du Conseil d’administration de Air Sénégal à une trahison. A cela s’ajoute le sentiment grandissant chez nombre d’apéristes qui s’estiment laissés en rade au profit d’autres hommes politiques qui les avaient jadis combattus.

Membre fondateur de l’APR, le député a toujours réclamé des actions dans le parti à hauteur de celles de Macky Sall et ne veut visiblement pas se laisser doubler.

Laisser un commentaire

Top