ici c'est
Accueil > politique > Concertation nationale-Mamadou Lamine Diallo dit non

Concertation nationale-Mamadou Lamine Diallo dit non

FLASHACTU.INFO-L’appel du Président de la République pour des concertations sur les ressources naturelles du Sénégal risque de rester lettre morte. A l’image de Abdoul Mbaye et de Ousmane Sonko, leader du Mouvement Tekki, Mamadou Lamine Diallo rejette aussi l’appel du Président Macky Sall. Car, dit-il, le Président Macky Sall a déjà signé ses accords avec les compagnies étrangères en violation de la Constitution qui dit bien, que les ressources naturelles appartiennent au peuple. Aussi-a-t-il estimé que cet appel à la concertation sur le pétrole et le gaz est un énième bluff qui cherche à faire avaliser ces accords avec la Mauritanie et faire oublier le scandale de l’affaire Petro Tim. Outre cela, il fait savoir que les appels à la concertation du Président Macky Sall sont destinés « à faire avaliser une décision déjà prise : Affaire Karim Wade et élections au Hcct, cartes biométriques et parrainage ». Remettant ainsi au goût du jour la question des ressources minérales, Mamadou Lamine Diallo a interpellé, en outre, l’Ofnac sur l’affaire Franck Timis. Pour lui, c’est un dossier que ladite structure devrait clarifier pour le peuple sénégalais qui demande la transparence comme le stipule la Constitution.

L’insécurité alimentaire qui menace le nord du pays ne laisse pas indifférent le leader du Mouvement Tekki. Dans un document reçu à l’AS, Mamadou Lamine Diallo s’en prend au Président de la République et à son ministre de l’Agriculture. Il s’interroge sur la provenance de la famine au moment où, le gouvernement de Macky Sall affiche depuis 5 ans des taux de croissance dans l’agriculture, des productions élevées de riz et d’arachide, et distribue à tour de bras, semences, tracteurs, engrais et matériels agricoles. Les chiffres de «l’académicien Abdoulaye Seck, devenu politicien clientéliste à la Médina à Dakar», selon le tekkiste, sont largement surestimés pour continuer à bénéficier des subventions de l’Etat dans la distribution des semences et des engrais gérée avec son compère Cheikh Amar. Le constat, d’après lui, est là, l’insécurité alimentaire s’installe dans certaines zones et surtout dans les régions de Matam et Podor, «fiefs politiques supposés» de la dynastie Faye Sall au pouvoir, et zones de prédilection de bourses familiales de l’Apr. A en croire Mamadou Lamine Diallo, une des raisons de cette insécurité alimentaire, est l’accaparement des terres par les firmes étrangères et les rentiers du système politique.

Laisser un commentaire

Top