ici c'est
Accueil > politique > LES MORTS NE PARDONNENT PAS (PAR BABA GALLE DIALLO)

LES MORTS NE PARDONNENT PAS (PAR BABA GALLE DIALLO)

FLASHACTU.INFO-Le conflit qui oppose l’ancien Président Me Abdoulaye Wade à Monsieur Macky Sall, président de la République, a fait couler beaucoup d’encre et a trop duré. Peu importe ce qui les divise et ce qui les oppose, je pense que les limites ont été dépassées.

Depuis la deuxième alternance survenue au Sénégal en 2012, qui a porté M. Macky Sall au pouvoir, force est de constater qu’entre lui et son prédécesseur Me Abdoulaye Wade, le courant ne passe plus. L’emprisonnement de Karim Wade, puis son exil ont contribué à exacerber leurs relations.
Né le 29 mai 1926 à Kébémer, l’ancien Président Me Abdoulaye Wade a fêté son quatre-vingt douzième anniversaire ce 29 mai 2018 en France. Que Dieu le garde encore longtemps en vie et en bonne santé !

A Dakar, quelques proches, amis et fidèles compagnons ont tenu à célébrer à leur manière son anniversaire en se réunissant à sa maison du Point E. Au même moment, il a été déclaré par le biais de la presse que le pouvoir de Macky Sall veut le déposséder de sa maison.

En tant que citoyen et musulman, je suis préoccupé par cette sempiternelle situation de conflit entre l’ancien Président Me Abdoulaye Wade et Monsieur Macky Sall. J’ose espérer que ma préoccupation est partagée par tous les Sénégalais qui souhaitent la paix entre les deux.

J’ignore ce qui est fait par les uns et les autres sans bruit pour les rapprocher et les amener à enterrer la hache de guerre. En tant que musulmans tous les deux, il me semble que cela est possible.

Dieu le Tout-puissant et le miséricordieux recommande le pardon. Ils le savent sans nul doute. Et j’en sûr qu’ils pardonnent chaque jour des offenses qu’on leur fait alors qu’ils ont les moyens de répondre, mais ils ne le font pas. C’est ça le pardon. Le pardon, c’est s’abstenir de se venger alors que l’on a les moyens de le faire. Le contraire n’est pas le pardon.

L’ancien Président Abdoulaye Wade et son Excellence Macky Sall sont des compagnons de longue date. Ils ont ensemble construit ce pays jusqu’à ce que l’un ait cédé le fauteuil présidentiel à l’autre.

Dans ce bas monde, il y a la vie et la mort. Ce que je sais au moment où je vous parle, c’est que j’existe. Je respire et je sens que je suis vivant. Qu’adviendra-t-il des instants après ? Je ne sais pas. En vérité, je ne sais ni pour moi-même ni pour autrui. Seul Dieu sait. Quand ? Où ? Comment ?

Ainsi, du fait que personne ne sait, tout le monde ignore pour soi et pour autrui sur le quand, le où et le comment Me Abdoulaye Wade et Monsieur Macky Sall doivent faire la paix. Conséquemment, je pose la question à savoir : dans quelle situation se trouvera notre pays si l’un ou l’autre arrivait à passer de vie à trépas ? Que Dieu nous en garde !
Je suis en train de dire ce que beaucoup de personnes pensent tout bas. Je suis conscient que je dis quelque chose de désagréable à entendre. Quelque chose à la limité indicible. Je parle de quelque chose d’horrible : la mort.

Je déplore autant que beaucoup de Sénégalais cette situation conflictuelle qui perdure encore entre Me Abdoulaye Wade et Macky Sall, deux personnalités que j’aime différemment, chacune selon ses qualités.

La grande faucheuse survient sans prévenir. Tout le monde le sait. Elle ramène à Dieu des bébés, des jeunes ainsi que des adultes. La mort n’a pas une mémoire de la chronologie. Elle est soumise à Dieu. Et à Dieu seul, elle est soumise. Qui de Me Abdoulaye Wade ou de Macky Sall répondra en premier à Dieu ? Seul Dieu sait. «Yallah na yex !»

Si c’est Me Abdoulaye Wade, il mériterait tous les honneurs de la Nation, mais Son Excellence Monsieur Macky Sall ne pourrait pas lui demander pardon et ce dernier ne pourrait pas non plus lui pardonner. Si c’est Son Excellence Macky Sall, il en sera de même. Dans quelle situation serons-nous ?

Que Dieu nous en garde !

Laisser un commentaire

Top