ici c'est
Accueil > economie > LE SECTEUR PRIVÉ NATIONAL INVITÉ À PARTICIPER À L’EXPLOITATION PÉTROGAZIÈRE

LE SECTEUR PRIVÉ NATIONAL INVITÉ À PARTICIPER À L’EXPLOITATION PÉTROGAZIÈRE

FLASHACTU.INFO– Le secteur privé national est appelé à « participer pleinement » au processus d’exploitation des ressources pétro gazières, à l’exclusion de la partie concernant les revenus, a indiqué, mardi, à Dakar, le chef de l’Etat Macky Sall.

« Dans toutes les activités, il doit y avoir une présence nationale du secteur privé sauf pour la partie concernant les revenus », a-t-il dit lors de la concertation nationale sur la gestion des recettes attendues de l’exploitation du pétrole et du gaz au Sénégal.

Ces revenus appartiennent au pays et à la société PETROSEN, patrimoine de l’Etat du Sénégal « à 100% », a dit le président de la République au cours de cette rencontre dont il présidait les travaux au Centre de conférence Abdou Diouf de Daimniadio (CCAD).
« Il y a beaucoup de services dans les activités pétrolières. Les compétences ne sont pas que techniques », a souligné le président Sall.
Selon lui, la gestion de l’exploitation pétrogazière requiert « une multitude de compétences », afin que le pays puisse tirer le meilleur profit de ces ressources.
« Le premier objectif est de faire en sorte que l’énergie produite au Sénégal, l’électricité en particulier, soit une électricité moins chère, compétitive pour les ménages pour les entreprises », a relevé Macky Sall.
Il y a aussi que l’exploitation pétrogazière doit se faire « dans un environnement sain pour respecter les objectifs du développement durable (ODD)’’ des Nations unies, a-t-il ajouté.
A ses yeux, « rien ne peut être fait sans un respect de l’environnement et des écosystèmes marins qui entourent ces ressources pétroliers et gazières ».
Le président de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (CNES), Mansour Kamara, réagissant aux propos du chef de l’Etat, a répondu favorablement à cet appel en direction du secteur privé.
« Nous nous inscrivons dans cette dynamique de pacification et nous y sommes pour le devenir de notre pays aspirant à l’émergence’’, a déclaré le président de la CNES.

Laisser un commentaire

Top