ici c'est
Accueil > politique > FIPPU A. C charge Macky et son regime

FIPPU A. C charge Macky et son regime

FLASHACTU.INFO-« Depuis quelque temps, le régime de Monsieur Macky Sall se découvre une nouvelle vocation pour le dialogue avec les forces vives sur des questions d’intérêt national. Les appels au dialogue ne cessent ainsi de se multiplier et les derniers en date portent sur les ressources en pétrole et  gaz et sur les modalités d’application de la loi sur le parrainage.

Le Directoire de « FIPPU – ALTERNATIVE CITOYENNE » considère qu’il s’agit là d’une démarche suspecte, qui relève d’une manipulation politicienne indigne des enjeux nationaux actuels.

SUR LE PROCESSUS ELECTORAL

Après le vote sans débat sur le parrainage marqué par une absence totale de concertation et la répression des manifestations contre la modification de la Constitution, le régime de Macky Sall a mis en place, dans la plus grande incohérence, une commission ad hoc chargée de réfléchir sur le processus électoral et de faire des propositions sur les modalités pratiques de mise en œuvre de cette modification.

Monsieur Macky Sall, en tant que candidat à la prochaine élection présidentielle et donc futur compétiteur, n’a aucune légitimité pour changer les règles du jeu de manière unilatérale, par l’introduction du système de parrainage que son régime peine à faire admettre à l’opinion publique.

Une telle option est source d’instabilité et de dangers de toutes sortes pour notre pays et ne saurait nous distraire des réponses essentielles à apporter, sur le processus électoral, notamment sur les points relatifs à la fiabilité et à la disponibilité des cartes d’électeur ainsi qu’aux questionnements légitimes que suscite la position centrale qu’occupe actuellement la Direction de l’Automatisation du Fichier (DAF) dans l’organisation des élections.

SUR LE PETROLE ET LE GAZ

Après avoir signé des contrats nébuleux impliquant, entre autres, des membres de sa famille et refusé de fournir toute information sur la gestion de nos ressources en pétrole et gaz, ainsi que sur la nature et l’étendue des engagements pris en la matière, Monsieur Macky Sall vient convoquer, de façon sélective, des soi-disant « forces vives » pour réfléchir sur (ou : discuter de) la répartition des recettes attendues des ressources pétrolières.

Par cette opération, Monsieur Macky Sall cherche tout simplement à éviter le débat national sur la gestion de nos ressources, qui ne manquera pas d’avoir lieu durant la campagne électorale à venir et à empêcher ainsi le peuple de sanctionner sa gestion prédatrice.

En tout état de cause, « FIPPU – Alternative citoyenne » en fera un thème principal de la prochaine campagne électorale et prendra toutes les dispositions pour éclairer les électeurs sur les errements et manquements constatés dans la gestion de nos ressources en pétrole et gaz.

En fait, toute cette opération de charme initiée à travers un prétendu dialogue avec les forces vives de la Nation, vise tout simplement :

  • à masquer les carences de l’Etat face aux difficultés de toutes sortes que vivent les entrepreneurs, les étudiants et les populations, à cause du non-paiement des énormes créances accumulées, ainsi que des bourses et frais de scolarité dus aux étudiants et aux écoles privées, sans parler de la pénurie chronique d’eau potable dans le pays ;
  • à étouffer les nombreux scandales financiers qui ont émaillé la présidence de Monsieur Macky Sall et dont le dernier en date, livré au public, concerne l’affaire du PRODAC et la fausse « démission » du ministre Mame Mbaye Niang ;
  • à tenter de masquer la grosse supercherie électorale consistant à détourner la volonté des électeurs afin de pouvoir faire élire, au premier tour, un candidat que tous les sondages donnent minoritaire dans le pays. »

Laisser un commentaire

Top