ici c'est
Accueil > politique > Gackou exige la libération de Khalifa Sall et la validation de l’inscription de Karim Wade

Gackou exige la libération de Khalifa Sall et la validation de l’inscription de Karim Wade

FLASHACTU.INFO-Le Secrétariat Exécutif National du Grand Parti s’est réuni ce 04/07/2018, afin  d’examiner deux points inscrits à son ordre du jour :

  • La situation nationale et internationale
  • La vie du Parti

Le Secrétariat Exécutif National s’est tout d’abord réjoui de la participation honorable de nos Lions au Mondial de football qui se déroule présentement en Russie. Malgré leur élimination à l’issue du premier tour, nos Lions sont tombés les armes à la main après avoir défendu vaillamment les couleurs de la Nation.

Le Secrétariat Exécutif National se félicite ainsi du soutien que le peuple sénégalais a apporté à nos braves Lions et salue singulièrement  l’action du Président du Grand Parti qui s’est rendu personnellement en Russie pour les supporter, après avoir assisté à leur dernier galop d’entraînement à Dakar en signe d’encouragement.

Ce qui témoigne de l’attachement profond du Président Malick GAKOU à toute question d’intérêt national.

Abordant la Loi de finance rectificative (LFR) qui vient d’être votée par l’Assemblée Nationale, le Secrétariat Exécutif National fustige le pilotage à vue qui caractérise la gestion des finances publiques par l’actuel gouvernement.

L’absence de planification, le manque de prévisions, le train de vie dispendieux de l’Etat et le non-respect d’engagements antérieurs souscrits auprès des organisations syndicales, ont conduit à la hausse du budget 2018 qui passe ainsi de 3709 à 3774 milliards de francs CFA.

Soit une augmentation de 65 milliards que le gouvernement veut faire supporter aux populations déjà fortement éprouvées par une situation économique morose à travers l’instauration de taxes indirectes.

C’est le cas notamment dans le secteur des assurances où une hausse de 1% de la taxe a été enregistrée afin de faire supporter aux Sénégalais les incidences  de cette Loi de finance rectificative.

Le SEN/GP invite donc le gouvernement à rompre avec ses dépenses somptuaires et son train de vie coûteux afin de rationnaliser la gestion de nos finances publiques.

Le SEN/GP exhorte enfin le gouvernement du Président Macky SALL qui se veut le chantre de la « gouvernance sobre et vertueuse » à faire toute la lumière sur les scandales financiers qui rythment son action dont la nébuleuse à la Société africaine de raffinage (SAR), les affaires Petrotim et Bictogo, le contrat de concession avec la compagnie Total et le dernier en date concernant le PRODAC.

Le SEN/GP demande au gouvernement d’édifier les Sénégalais sur cette série de scandales plutôt que de continuer à les saigner à blanc pour corriger ses errements financiers.

S’agissant des affaires Khalifa SALL et Karim WADE, le SEN/GP condamne vigoureusement la démarche du Président Macky SALL visant à liquider des adversaires politiques par l’instrumentalisation du système judiciaire ou de la loi électorale.

Le SEN/GP demande instamment au Président Macky SALL et à son gouvernement de tirer les conséquences de la décision rendue par la Cour de justice de la CEDEAO en faveur du député-maire Khalifa SALL et d’accepter l’inscription de Karim WADE sur les listes électorales conformément à ses droits civiques et politiques qui n’ont jamais été visés par le verdict prononcé à son encontre par la CREI.

De même, l’article L 131 du Code électoral qui est invoqué pour invalider son inscription sur ces listes ne fait aucunement mention du délit d’enrichissement illicite dont il était poursuivi.

Aussi, pour le SEN/GP, la décision du Conseil Constitutionnel relative au parrainage confirme à bien des égards la trajectoire d’une justice sous le joug du pouvoir exécutif.

C’est la raison pour laquelle, le Grand Parti milite pour la mise en place d’une Cour Constitutionnelle à même de prendre en charge les véritables préoccupations d’une justice du Peuple, gage d’une démocratie articulée autour de la séparation des pouvoirs.

A cet égard, le SEN/GP invite ainsi toutes les forces vives de la Nation à se dresser contre l’arbitraire et à se joindre au combat pour la défense de la démocratie et des libertés.

Le SEN/GP manifeste sa vive préoccupation par rapport à la situation de détresse et de précarité qui prévaut dans le monde rural en ce début d’hivernage. La politique agricole et de développement rural du gouvernement du Président Macky SALL est caractérisée par la soudure et l’insécurité alimentaire avec la mort du cheptel dans le Nord du pays.

Elle souffre de l’absence d’une véritable stratégie de modernisation et la non prise en charge du financement de son développement.

L’incurie des mauvaises décisions du Gouvernement a fini de conduire à une situation de détresse qui appelle à la prise de décisions du gouvernement pour mettre la population rurale dans les conditions optimales de travail.

Abordant la vie du parti, le SEN/GP informe que la Caravane de l’espoir se poursuivra dans les régions conformément au calendrier qui sera retenu lors des réunions hebdomadaires du Grand Parti.

In fine, le  SEN/GP félicite les militantes, les militants, les sympathisants et les populations de la région de Fatick pour le brio et l’enthousiasme avec lesquels ils ont reçu le Président Malick GAKOU lors de sa visite mémorable à Fatick le 09 Juin 2018.

Laisser un commentaire

Top