ici c'est
Accueil > Actualité > « Macky veut neutraliser tout candidat potentiel à la prochaine présidentielle » Pur

« Macky veut neutraliser tout candidat potentiel à la prochaine présidentielle » Pur

FLASHACTU.INFO-En meeting de pré-campagne à Kaolack en perspective de l’élection présidentielle de 2019 dont il s’est déclaré candidat, le leader du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur) a affiché ses appréhensions par rapport à l’effectivité de la loi sur le parrainage et aux germes antidémocratiques que porte cette loi controversée. De l’avis de Issa Sall, Macky Sall veut neutraliser tout candidat potentiel à la prochaine présidentielle.

Le président du Pur accuse le Président Macky Sall de machiavélisme et affiche ses appréhensions par rapport au parrainage adopté par le Parlement en vue de «rationaliser» le nombre de partis politiques. Ce qui s’avère «faux», selon le député Issa Sall qui estime que le parrainage, en plus d’être difficilement applicable, est naturellement antidémocratique. Ce n’est pas étonnant qu’il soit aussi controversé, a-t-il soutenu. D’après le candidat déclaré à l’élection présidentielle, il s’agit d’un calcul politique savamment orchestré par le régime en vue d’éliminer des candidatures gênantes. Ce qui portera même temps un coup dur à la démocratie. «Sinon, pourquoi changer les règles du jeu à quelques mois du rendez-vous fatidique de 2019 », s’interroge Issa Sall. «Si l’on y prend garde, Macky Sall vz se retrouver face à un ou deux candidats», indique Issa Sall.

A l’en croire, il existe d’autres possibilités de diminuer la pléthore de partis au Sénégal. Au lieu de cela, soutient-il, le Président Macky Sall veut faire le vide dans l’arène politique. Dans cette chasse aux sorcières, personne n’est à l’abri, dit-il. Après Karim Wade et Khalifa Sall, le premier nommé exilé, le second emprisonné, la machine de Macky Sall est toujours en branle pour l’empêcher d’affronter ses protagonistes, dit-il.

Le leader du Pur promet, s’il est élu, de revoir certaines lois et accords en vigueur, ou même les contrats pétroliers déjà signés. Au sujet de la manifestation du Front national de résistance (Fnr), Issa Sall précise que l’opposition a atteint ses objectifs et considère que le Fnr n’est pas une coalition formée pour aller ensemble au scrutin présidentiel. «Par conséquent, chacun a le droit d’afficher les étiquettes de son parti dans une manifestation comme celle de vendredi», affirme Issa Sall avant d’indiquer que le combat contre les pratiques antidémocratiques de Macky Sall ne fait que commencer.

Par ailleurs, il a déploré le sort réservé à la région de Kaolack. «Une ville-symbole, une centralité en terme de potentiels économiques. Dans un passé récent, Kaolack était le plus grand port maritime après Dakar, un carrefour ferroviaire, également à l’avant-garde sur le plan politique. Aujourd’hui, vous conviendrez avec moi qu’il n’est pas du tout facile de circuler dans la ville dès qu’il pleut. Les inondations, les saletés, et les moustiques sont le lot quotidien des Kaolackois», relève le leader du Pur.

Laisser un commentaire

Top