ici c'est
Accueil > politique > Me Oumar Youm accuse l’opposition

Me Oumar Youm accuse l’opposition

FLASHACTU.INFO-Parlementaires, Hauts conseillers des collectivités territoriales, membres du conseil économique, Social et environnemental et responsables de la coalition Benno bokk yaakaar se sont retrouvés à Nguiguis à l’occasion de la cérémonie religieuse initiée par Aymérou Gningue (maire de Mérina dakhar). Me oumar youm, qui représentait le président Macky Sall, a soutenu que des politiciens professionnels sont assis sur des milliards venant de pays étrangers dans le but de s’accaparer de notre pétrole.

Le directeur de Cabinet du président de la République trouve que la situation économique du pays est satisfaisante, comme l’attestent les statistiques du Fonds Monétaire International (Fmi). A Nguiguis (département de Tivaouane) où il était venu représenter le Président Macky Sall à la cérémonie religieuse organisée par Aymérou Gningue, Me Oumar Youm a décrié «le comportement des politiciens professionnels qui perdent leurs repères dès qu’ils sont défénestrés des ministères et qui passent leur temps à raconter des histoires». A l’en croire, «certains d’entre eux ont reçu des milliards de pays étrangers dont l’objectif est de s’accaparer du pétrole et du gaz». Dans le but de barrer la route à tous ces fossoyeurs et préserver la souveraineté du pays, clame le maire de Thiadaye, les Sénégalais doivent voter pour Macky Sall. Il invite les Sénégalais à apprendre et à assumer leurs responsabilités. «On ne peut être avec un leader politique, afficher l’ambition de réélire le président de la République et passer son temps à se chamailler, à verser dans des querelles intestines. Tous ceux qui sont avec Macky Sall doivent s’inspirer de son comportement, c’est un homme qui fait preuve au quotidien d’une bonne éducation, mais qui ne se laisse pas faire, qui ne bavarde pas et qui privilégie l’action. Il faut dépasser les querelles de clocher, mais il fait aussi comprendre que certains se disent musulmans, mais ils n’en ont pas le cœur. Sinon toutes ces luttes de positionnement n’auraient jamais lieu», tonne Me Oumar Youm. En tant que citoyen et père de famille, dit-il, chaque Sénégalais doit prendre ses responsabilités en tant témoin des réalisations du Président Macky Sall. «Les Sénégalais étaient confrontés à trois problèmes fondamentaux. Il s’agit d’abord de la vie chère. A l’époque, les Sénégalais étaient prêts à élire n’importe qui, sur la base de la prise en charge de cette problématique, tellement ils étaient fatigués. Aujourd’hui, ce problème est totalement réglé. L’autre priorité, c’était la lutte contre les inondations. Les populations de la capitale vivaient en permanence sous la hantise des inondations, qui revenaient chaque année et certaines même cohabitaient à longueur de saison avec les eaux. Ce problème est également un mauvais souvenir grâce au Président Macky Sall. Rien que la prise en charge effective de ces deux points mérite que le Président Macky Sall soit réélu pour un second mandat», indique le directeur de Cabinet du chef de l’Etat. La troisième priorité en 2012, ajoute-til, c’était l’électricité avec des coupures qui étaient devenues la règle. «Le Président Macky Sall l’a réglée en moins de deux ans et la production est passée de 500 à 1.000 MW. S le «Ngorr» n’a pas été déménagé dans ce pays par la méchanceté, tout le monde doit œuvrer pour que le Président Macky Sall ait un deuxième mandat», martèle-t-il.

AYMEROU GNINGUE : «OUBLIER LES AMBITIONS PERSONNELLES ET UNIR LES EFFORTS DE FAÇON SINCERE»

Selon Aymérou Gningue, le train de la réélection a pris le départ dans le Cayor et le même mouvement est noté dans toutes les collectivités locales. Le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar a appelé tous les responsables à unir leurs efforts, à oublier les ambitions personnelles et à se consacrer à la seule tâche de l’heure, qui est la réélection de Macky Sall. «Dans l’unité le travail devient facile sur le terrain, tandis que dans la division, rien ne sera possible. En politique, l’acte de générosité est d’une extrême importance, il consiste à reconnaître et à agréer la posture de l’autre mais aussi à accepter de partager la sienne. Malheureusement, c’est ce que les gens ne font pas», se désole-til. Délivrant le message du chef de l’Etat, Omar Youm a affirmé que les relations très étroites entre le Président Macky Sall et Aymérou Gningue ne datent pas d’aujourd’hui. «Le Président Macky Sall ne savait pas en vérité qu’Aymérou Gningue avait tout le talent parlementaire dont il a fait montre depuis le début de cette législature. Ce n’était pas évident pour lui de donner cette satisfaction, étant entendu qu’il en est à sa première expérience parlementaire et qu’il était chargé de conduire les destinées de la majorité composée de partis ayant une tradition parlementaire comme le Parti Socialiste (PS), l’Alliance des Forces de Progrès (AFP), et de leaders politiques très expérimentés dans ce domaine». A cela, s’ajoute le contexte politique particulier. «Malgré tous ces facteurs, le Président Aymérou Gningue a donné entière satisfaction dans l’accomplissement de sa mission. Au-delà de la compétence professionnelle, il a fait preuve d’un engagement politique sans commune mesure», souligne le maire de Thiadaye.

Laisser un commentaire

Top