ici c'est
Accueil > politique > Macky Sall solde ses comptes avec l’opposition

Macky Sall solde ses comptes avec l’opposition

FLASHACTU.INFO-La ‘’démocratie sénégalaise’’ a une réputation que personne ne peut ternir, a soutenu mercredi le président de la République, Macky Sall, laissant entendre que des opposants tentent d’écorner l’image du Sénégal à l’étranger.
‘’Personne ne peut ternir la réputation de la démocratie sénégalaise. Partir à l’étranger et dénoncer le président de la République, ternir l’image du pays en pensant que cela va nous détourner de la voie empruntée, c’est une erreur. On doit discuter’’, a lancé le chef de l’Etat en marge de la prière de l’Aïd El-Kébir, la plus importante fête musulmane appelée Tabaski au Sénégal.
‘’Dieu, à travers les populations, donne le pouvoir et choisit le président’’, a ajouté Macky Sall, s’exprimant en wolof, après avoir prié à l’Institut islamique de Dakar.
Selon le chef de l’Etat, la démocratie sénégalaise est un ‘’héritage’’ qu’il faut sauvegarder. ‘’Nous devons le respect des autres pays envers le nôtre à l’héritage de notre démocratie, pas à notre notre population ou à notre puissance’’, a-t-il souligné.
Macky Sall s’est dit favorable à la discussion entre la majorité et l’opposition, ‘’dans le respect des institutions et de la démocratie’’.
‘’La démocratie a des règles. Si tout le monde est d’accord sur les règles, nous pouvons aller aux élections, ce qui renforce la démocratie sénégalaise’’, a-t-il poursuivi, parlant encore en wolof.
‘’Quand on dirige un pays, on ne perd pas de temps à cause des discussions. Mon devoir, c’est d’appeler au dialogue (…) Le dialogue n’est pas seulement politique. (…) Les affaires concernant le pays ne se résument pas à la politique. La politique ne fait pas marcher un pays’’, a commenté le président de la République.
Le gouvernement doit aussi entretenir un ‘’dialogue social’’ avec les travailleurs, les syndicalistes, les retraités et d’autres segments sociaux, a-t-il affirmé, ajoutant que le dialogue politique a déjà eu lieu et qu’il ne reste qu’à organiser les prochaines élections, la présidentielle et les locales de 2019.
Aps

Laisser un commentaire

Top