ici c'est
Accueil > economie > RECETTES- 400 milliards francs Cfa collectés par la douane en mi chemin

RECETTES- 400 milliards francs Cfa collectés par la douane en mi chemin

FLASHACTU.INFO-La douane a collecté une enveloppe de plus de 400 milliards de nos francs en recettes, alors qu’on est loin de la fin de l’année. Le directeur général des douanes qui l’a révélé, a profité de l’assemblée générale ordinaire des inspecteurs et officiers des douanes pour faire un vibrant plaidoyer en faveur de ses services.

A mi-chemin, les douaniers ont collecté plus de 400 milliards de francs Cfa. Pour le Directeur général des Douanes sénégalaises, Omar Diallo, c’est grâce à la ténacité des hommes que ce résultat a été obtenu. « A mi-chemin, nous en sommes à 400 milliards ou plus, mais des efforts restent encore à faire pour atteindre les 300 milliards d’ici la fin de l’année. Donc, espérerons que ce chiffre soit dépassé car il reste encore quelques mois d’ici la fin de l’année», a soutenu le Dg de la douane. Malgré ces résultats positifs, Omar Diallo croit savoir que les Douanes peuvent mieux faire. Pour lui, il suffit juste que l’Etat augmente les moyens et le personnel. «Je connais les conditions de travail des agences de la surveillance. A mon retour dans l’administration des douanes, j’ai fait une tournée dans le Sud et dans les jours à venir, je en ferai dans la région du nord, du sudest, et du centre. Ce que j’ai observé dans les régions du sud m’a laissé plus perplexe. Il n’y a pas une évolution notable des conditions de vie et de travail des agents.

A Pata et à Médina Yéro Foula, le constat reste le même. Ces postes ont été tout le temps considérés comme des postes ‘’pénitentiaires’’», a-t-il déploré. Pour trouver une solution à ces problèmes qui freinent la lutte contre la fraude, le patron des gabelous rassure qu’un plan sur 12 ans a été déjà élaboré. «Nous allons avec l’appui du ministère proposer un plan Marshall de modernisation et d’équipement des unités. Il faut que les unités en particulier celles qui sont au niveau des postes des douanes des frontières, soient outillées en équipements modernes», promet Omar Diallo.

Concernant la fraude sur les aliments de base qui constitue un talon d’Achille des soldats de l’économie, le DG des Douanes estime qu’une amélioration nette a été faite. «Le sucre est un réel problème, mais nous sommes sur la voie de le régler et la Compagnie sucrière sénégalaise en est informée. Des mesures hardies ont été prises pour juguler la fraude sur le sucre. Mais ce n’est pas un combat facile, parce que notre pays est au centre des pays comme : La Mauritanie sur une frontière de 700km, la Gambie à l’intérieur du Sénégal sur autant de Km, sans compter la frange maritime, les pays comme la Guinée Bissau, la Guinée Conakry et le Mali. Donc surveiller tout cela n’est pas aisé», reconnaît-il. M. Diallo est d’avis que pour résoudre le problème de la fraude, les gabelous ne doivent pas seulement se baser sur la répression, mais sur la sensibilisation qui reste toujours la meilleure solution. «Nous avons une culture qui fait croire que frauder n’est pas un délit. Cela demande un travail de sensibilisation et de communication pour que les gens comprennent que la Douane est une force de l’économie pour la défense des entreprises nationales. Elle souffre de multiples fraudes comme celles portant sur l’huile, le sucre, la tomate qui sont en train de mettre à genou des fleurons de l’économie», explique-t-il à ses agents. En plus, de la modernisation des équipements, pour permettre aux soldats de l’économie de mieux faire leur travail, le Dg promet la création de nouveaux postes de contrôle. Parce que, selon lui, il est impossible aux populations des frontières de se rendre jusqu’à Dakar pour faire un dédouanement. C’est pourquoi, il est nécessaire de multiplier les postes de dédouanement pour résoudre ce problème, a-t-il indiqué.

Laisser un commentaire

Top