ici c'est
Accueil > politique > PARRAINAGE-Rewmi a déjà recueilli les 65 000 signatures demandées

PARRAINAGE-Rewmi a déjà recueilli les 65 000 signatures demandées

FLASHACTU.INFO-Le parti Rewmi du président Idrissa Seck a déjà recueilli les 65 000 signatures demandées au plan national dont 25 000 pour la région de Thiès, afin de légaliser la candidature de leur leader. C’est ce qu’a révélé, avant-hier, le chargé de la vie politique de ladite formation politique, Yankhoba Diatara.

 

La formation politique de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, n’a pas été ébranlée par la recherche de parrains. Du coup, le patron du parti Rewmi peut dormir paisiblement. Car l’opération de la quête de signatures au profit de sa candidature à la prochaine présidentielle n’a pas duré. En vingt jours, ses collaborateurs ont fait carton plein, à en croire le secrétaire général national chargé de la vie politique du parti. D’après Yankhoba Diatara, qui  effectuait ce mercredi une visite de quelques chantiers du conseil départemental à Touba Toul et à  Thiénaba, l’heure n’est plus à la recherche du nombre de signatures demandées, mais plutôt au travail pour tripler, quadrupler, voire quintupler le nombre déjà obtenu.

‘’Nous l’avons toujours dit. Au parti Rewmi, nous n’avons pas un problème de parrainage. En seulement vingt jours, nous avons obtenu le nombre de signatures demandées. C’est déjà bouclé. Ce que nous voulons aujourd’hui, c’est de tripler, quadrupler, voire quintupler. Nous voulons profiter de cette occasion pour aller à la conquête des suffrages et faire connaître notre programme aux Sénégalais. Il faut les sensibiliser afin qu’ils se préparent davantage, de manière à mieux aborder la présidentielle de février 2019’’, confie Yankhoba Diatara.

Dès le début de l’opération de parrainage, le vice-président du Conseil départemental de Thiès a indiqué que leur formation politique allait aborder cette opération dans la plus grande quiétude. Aujourd’hui, il soutient que le président Macky Sall ‘’à tort’’, puisqu’il croyait qu’il pouvait trier les candidatures en instaurant le parrainage. ‘’S’il le savait, il n’allait pas introduire le système du parrainage. Les Sénégalais ont fini de lui tourner le dos. Ils en ont fini avec son régime et l’ont rejeté. Par rapport à ce rejet, il faut que nous soyons vigilants, sinon il peut tout retourner contre nous’’, estime l’ancien adjoint au maire de la ville de Thiès.

Le ‘’lieutenant’’ d’Idrissa Seck informe que la région de Thiès a fourni à ‘’son’’ candidat 25 000 signatures. ‘’Dans la région, notre objectif est de 200 000. On y travaille et les jours à venir, vous allez le constater’’, renseigne-t-il. Poursuivant, Yankhoba Diatara précise que la bataille pour la présidentielle à venir va être rude. Cependant, il classe Idy dans le duo qui sortira vainqueur, à l’issue du premier tour. ‘’Personne ne peut battre Idrissa Seck. S’il ne se classe pas premier, il sera le deuxième, parce qu’aujourd’hui, le parti politique le plus structuré, le plus attrayant de la scène politique, c’est le parti Rewmi (…). Notre leader a un bon parcours politique, une vision, une intelligence et des ambitions pour le pays. Le président Idrissa Seck est en pole position pour l’élection présidentielle du 24 février 2019’’, rassure et s’assure le vice-président du Conseil départemental de Thiès.

Laisser un commentaire

Top