ici c'est
Accueil > societe > 117e EDITION DU GAMOU Tivaouane lance un appel aux chauffeurs

117e EDITION DU GAMOU Tivaouane lance un appel aux chauffeurs

FLASHACTU.INFO-Serigne Babacar Sy Abdou a appelé, hier, à Tivaouane, au nom du khalife général des tidianes, Serigne Mbaye Sy Mansour, les fidèles musulmans à la prudence sur les routes. Il demande aussi aux fidèles de se donner les moyens de connaître le Prophète Mohamed (Psl) et ses enseignements.

 

Discipline, prudence, mais surtout respect du code de la route pour éviter les accidents. Telles sont, entre autres, les préoccupations majeures de Tivaouane, en cette veille de Mawloud. A moins de deux semaines de la célébration de la 117e édition du Gamou, les autorités religieuses de la ville sainte ont tenu, hier, un point de presse pour lancer un appel et prévenir les chauffeurs. ‘’Une fois sur les routes, il faut qu’ils fassent très attention, qu’ils roulent doucement, qu’ils ne soient pas pressés et qu’ils ne pensent surtout pas à l’argent. Car personne ne peut prendre la chance de l’autre.

Il faut beaucoup de prudence. De grâce, il faut qu’ils fassent très attention sur les routes’’, a lancé Serigne Babacar Sy Abdou. Le religieux rappelle que beaucoup de fidèles ont déjà perdu la vie sur les routes du Magal ou encore du Gamou. Il invite les chauffeurs devant convoyer les fidèles dans la ville sainte à la vigilance. ‘’Ils ont une grande part de responsabilité et doivent penser aux pères et mères de famille qu’ils embarquent dans leurs véhicules’’, insiste-t-il. Avant de laisser entendre qu’ils vont ‘’beaucoup prier pour un Gamou sans accident’’.

Aux habitants de la capitale de la Tijaniyya, le marabout demande de se préparer davantage à accueillir tous les fidèles qui vont venir d’horizons divers pour prendre part à la 117e édition de la célébration de la Nuit du Prophète Mohamed. Une célébration qui va être précédée d’une série d’activités dont l’organisation, dès ce week-end, de la Conférence régionale islamique sous le thème ‘’Religion, paix et prospérité en Afrique’’. Cette manifestation, qui va réunir près de 700 participants (universitaires, chercheurs, missions diplomatiques, représentants de l’État du Sénégal…) va accueillir aussi des délégations étrangères (Mauritanie, Côte d’Ivoire, Gambie, Mali…).

D’après Abdou Hamid Sy, celle-ci sera mise à profit pour évoquer les dérives qui conduisent certains pays dans le chaos (le Rwanda, il y a quelques années), mais aussi le terrorisme. Car, dit-il, la promotion de la paix est une exigence, surtout dans un monde marqué par l’expansion du terrorisme et des autres groupes extrémistes. A noter que la conférence d’ouverture va porter sur les enseignements de l’école d’El Hadj Malick Sy.

Les fidèles invités à s’approprier davantage les préceptes du Prophète

‘’Le Mawloud est un prétexte pour restaurer les valeurs de l’Islam et s’approprier les enseignements du Prophète Mohamed (Psl). On ne vient pas au Gamou pour faire uniquement la fête, c’est-à-dire manger, boire, faire des ‘ziarra’ et se dire qu’on a bien rempli sa mission. Nous venons à Tivaouane pour apprendre à mieux connaître le Prophète. Tout fidèle doit être en mesure de connaître sa date de naissance et de savoir qui l’a éduqué. Mais on ne vient pas à Tivaouane pour faire la fête’’, rappelle aussi Serigne Babacar Sy Abdou. Ainsi, il souhaite que la célébration de la Nuit du Prophète soit placée sous le sceau de ses enseignements. Serigne Babacar Sy Abdou recommande aux fidèles de profiter de cette occasion pour approfondir leurs connaissances.

Le représentant de la famille de Maodo d’insister sur le fait que la célébration de la Nuit du Prophète doit être un moment d’apprentissage et de communion de tous les fidèles. ‘’On doit en profiter pour s’orienter nous-mêmes vers les enseignements de notre Prophète. Il appartient donc aux fidèles de se les approprier. On ne peut pas ignorer les préceptes de la personne pour laquelle on célèbre la naissance’’, estime le fils cadet du défunt khalife Dabakh. Serigne Babacar Sy Abdou a mis à profit la rencontre avec les journalistes pour demander à tous de taire les invectives, ‘’de consolider la paix sociale et de se concentrer sur le développement économique du Sénégal’’

Laisser un commentaire

Top