ici c'est
Accueil > international > OCI 35eme session du C.A de l’IRCICA-Rapport et recommandations

OCI 35eme session du C.A de l’IRCICA-Rapport et recommandations

FLASHACTU.INFO-Le conseil d’administration du Centre de recherches sur l’histoire, l’art et la culture islamiques (IRCICA), organe subsidiaire de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), a tenu sa 35e session au siège du Centre, sis au Palais de la Sublime Porte (Bâb-ı Âli), à Istanbul, les 29 muharram et 1 safar 1439 AH correspondant aux 9 et 10 octobre 2018, sous la présidence du Dr. Abdul Aziz Abdullah Turki al-Subai, président des sessions précédentes et de la 34e session.

 

Les travaux de la présente session ont été ouverts en présence de Leurs Excellences le président et les membres du conseil d’administration, du Directeur général du Centre ; de S.E. l’ambassadeur Abdallah Al Mansour, Secrétaire général adjoint de l’OCI aux affaires administratives et financières et de Mme Mehla Ahmed Talebna, Directrice générale des Affaires culturelles, sociales et de la famille au sein de l’OCI, tous deux représentants du Secrétaire général de l’OCI le Dr. Youssouf Bin Ahmed Al Othaimeen ; et des membres du bureau exécutif de l’IRCICA.

 

Les honorables membres du conseil ayant participé à la session furent comme suit :

 

  • E. Dr. Youssouf Bin Ahmed Al Othaimeen, Secrétaire général de l’OCI, représenté par S.E. l’ambassadeur Abdallah Al Mansour, Secrétaire général adjoint de l’OCI aux affaires administratives et financières ;
  • Halit Eren, Directeur général, IRCICA ;
  • Abdul Aziz Abdullah Turki al-Subai, ancien ministre de l’Éducation (État du Qatar) ;
  • Amadou Cissé Ndiéguène, professeur de Lettres modernes (République du Sénégal) ;
  • Mouhtar Ousmane Mey, Secrétaire général du Ministère des Arts et de la Culture (République du Cameroun) ;
  • Dr. Mustafa Sait Yazıcıoğlu, ancien ministre d’État (République de Turquie) ;
  • Abdulmotaleb Salem Abousalem, Consultant en patrimoine culturel (État de Libye) ;
  • Syed Junaid Akhlaq, Secrétaire conjoint, Division de l’histoire nationale et du patrimoine littéraire (République islamique du Pakistan) ;
  • Sallama Hassoun Al Khafaji, ancien membre du Haut-commissariat aux droits de l’homme (République d’Irak) ;
  • Abdoulaye Mage, Directeur du patrimoine culturel (République du Niger) ;

Le Dr. Shaazim Shaislamovich Minovarov, Directeur du Centre de la civilisation islamique en République d’Ouzbékistan s’est excusé de ne pas pouvoir assister à la présente session en raison d’obligations pressantes car il fait partie de la délégation qui doit accompagner le président de l’Ouzbékistan lors de sa visite en France.

Les membres du comité exécutif de l’IRCICA ayant participé à la réunion sont : le Prof. Aboubakar Abdullah Senghore, Directeur général adjoint, le Dr. Nazih Marouf, Mme Zeynep Durukal, le Prof. Sadık Ünay, le Prof. Fazil Bayat et le Prof. Ashirbek Muminov.

La session a commencé par la récitation de versets du Saint Coran.

 

Les allocutions d’ouverture :

 

Le Dr. Halit Eren, Directeur général de l’IRCICA, a souhaité, en son nom et au nom de ses collègues, la bienvenue aux membres du Conseil d’administration ainsi qu’un bon séjour à Istanbul. Il a souligné l’importance de la tenue de la présente session à un moment crucial marqué par des défis énormes auxquels le monde musulman était aujourd’hui confronté. Il a également souligné que la présente session marquait le début d’une nouvelle ère pour le conseil d’administration de l’IRCICA, et ce, par l’avènement de nouveaux membres élus lors de la 41e session de la Commission islamique pour les affaires économiques, culturelles et sociales de l’Organisation de la coopération islamique, qui s’était réunie à Djeddah, du 13 au 15 mars 2018, et qui est aussi l’Assemblée générale des organismes subsidiaires de l’OCI. Il a ajouté que cette élection avait été entérinée par la suite par le Conseil des Ministres des Affaires étrangères des États membres de l’OCI, qui s’était tenu à Dhaka, au Bangladesh, les 5 et 6 mai 2018. Le Dr. Halit Eren a ensuite donné un aperçu du mécanisme de formation du conseil d’administration de l’IRCICA, qui selon les statuts du Centre se compose de onze membres : Deux membres ex officio, à savoir le Secrétaire général de l’OCI ou son représentant – qui est d’ailleurs dans la présente session Son Excellence l’Ambassadeur Abdallah Al-Mansour, Secrétaire général adjoint de l’OCI aux affaires administratives et financières – et le Directeur général de l’IRCICA ; et neuf membres issus des États membres de l’OCI, à savoir 3 membres du groupe des pays arabes, 3 autres du groupe asiatique et 3 autres du groupe africain. Il a ajouté que ces membres étaient élus tous les trois ans lors de la réunion de la Commission susmentionnée et que cette élection était ensuite approuvée par le Conseil des Ministres des Affaires étrangères des États membres de l’OCI. Le Directeur général a fait référence à la réunion de la Commission islamique qui a eu lieu cette année à Djeddah (du 13 au 15 mars 2018), où les groupes suivants ont été élus, à savoir le groupe africain composé de la république du Sénégal, qui a été réélue et dont le représentant demeure le Cheikh Amadou Cissé Ndieguene (qui est professeur de Lettres modernes), de la république du Niger qui a été réélue en la personne de M. Abdoulaye Mage, qui est son nouveau représentant et directeur du Patrimoine culturel au Ministère de la culture, et de la république du Cameroun élue pour la première fois en la personne de M. Mouhtar Ousmane Mey, Secrétaire général du Ministère des arts et de la culture ; le groupe arabe composé de l’Etat du Qatar qui a été réélu et dont le représentant demeure S.E. le Dr. Abdulaziz Bin Abdullah Bin Turki Al-Subaie, ex-ministre de l’éducation et qui a occupé le poste de président du Conseil d’administration de l’IRCICA au cours des sessions précédentes, de la République d’Irak représentée par le Dr. Sallama Al Khafaji, ex-membre du Haut-commissariat aux droits de l’homme, et de l’Etat de Libye représenté par M. Abdulmotaleb Salem Abousalem, consultant en patrimoine culturel au Ministère de la culture et de la société civile ; le groupe asiatique composé de la République de Turquie, qui demeure membre permanent au sein du conseil d’administration de l’IRCICA en tant que pays d’accueil du Centre et qui est représentée par un nouveau membre, en l’occurrence le Prof. Dr. Mustafa Sait Yazıcıoğlu, ancien ministre des affaires d’Etat et ex-président des affaires religieuses, de la République islamique du Pakistan réélue et qui est représentée par M. Syed Junaid Akhlaq, secrétaire conjoint à la division de l’histoire nationale et du patrimoine littéraire du gouvernement Pakistanais, de la république d’Ouzbékistan élue pour la première fois et représentée par S.E. l’Ambassadeur le Dr. Shaazim Shaislamovich Minovarov, directeur du centre de la civilisation islamique affilié au cabinet des ministres de la République d’Ouzbékistan et ex-président des affaires religieuses. Le Dr. Eren a félicité les nouveaux membres et leur a souhaité la bienvenue au Centre. À cette occasion, il a adressé ses vifs remerciements aux membres sortants du Conseil, à savoir Mme Saraya Arbi de Malaisie, le Dr. Saad bin Abdul Aziz Al-Rashid d’Arabie saoudite, M. Khalaif M. Alezainah du Koweït, M. Alamine Moukhtar Adoum du Tchad, le Cheikh Boureima Abdou Daouda du Niger, et le Dr. Mehmet Ipsirli de Turquie, pour leur contribution et leur participation au développement des activités et des travaux du Centre. Abordant ensuite les probèmes que connait le monde en général et le monde musulman en particulier, à savoir les conflits dévastateurs entre les musulmans, il a affirmé que ces derniers étaient la source de notre peine et de notre tristesse et que les pays occidentaux qui continuent à avoir une attitude hostile à l’égard de notre monde musulman, ce qui a exacerbé l’islamophobie. Abordant la cause palestinienne, il a parlé des attaques dont Al-Qods et la mosquée Al-Aqsa faisaient l’objet et des souffrances endurées par le peuple palestinien, ce qui a empiré et compliqué davantage la situation ; il a aussi souligné que malgré la condamnation de ces actes honteux par la communauté internationale, cepndant, Israël continuait ses pratiques brutales au mépris total du droit international ; d’où la nécessité d’intensifier l’action commune au sein de l’Organisation de la coopération islamique afin de faire face à ce plan dangereux visant à effacer les signes distinctifs de la ville d’Al Qods et à judaïser ses quartiers ; d’ailleurs, à ce titre, le centre a organisé le 2 octobre 2018 un atelier sur Al-Qods Al-Charif à l’occasion de la célébration de la Journée de l’OCI qui a eu lieu à Ankara, Turquie. Le Directeur général a parlé ensuite du déménagement du Centre de son ancien lieu de travail sis au Palais de Yildiz et de son installation dans son nouveau siège ; il a, à cet égard, exprimé sa gratitude à la république de Turquie ainsi qu’au Président de la Turquie S.E.M. Recep Tayyip Erdogan pour avoir affecté ce complexe historique au Centre afin d’abriter son siège ainsi que pour leur contribution aux travaux de restauration et de rénovation du complexe. Á la fin de son allocution, le Directeur général a adressé ses remerciements à la République de Turquie, pays d’accueil, et aux autres États Membres pour leur soutien accordé aux travaux du Centre ; il a aussi remercié Son Excellence le Secrétaire général, M. Yousef Al-Othaimeen, pour son soutien constant au Centre et son attachement à la réalisation de ses projets. Le Directeur général a également remercié le Président du Conseil de la 34e session, Son Excellence le Dr. Abdulaziz Bin Abdullah Bin Turki Al-Subaie, pour ses gros efforts et la sagesse dont il a fait preuve dans la gestion des travaux du Conseil et de ses réunions, ainsi que les anciens membres du Conseil pour leurs précieuses idées et propositions.

 

Le Dr. Abdul Aziz Abdullah Turki al-Subai, président du conseil d’administration du Centre, a dans son allocution salué les nouveaux membres du Conseil et les États qu’ils représentent en qualifiant ces membres d’élite de savants spécialistes soigneusement sélectionnés par leurs pays respectifs pour participer aux travaux de l’IRCICA qui est devenu un centre célèbre de par ses œuvres exceptionnelles et originales dont les résultats se sont répandus dans tout le monde musulman. Il a souligné le grand rôle joué par le Centre ainsi que par les anciens membres du Conseil et ce, par leurs idées et propositions, leur expérience et leur dévouement au service du Centre et dans tous les domaines d’activité de ce dernier. Le Dr. Al-Subai a qualifié ces membres de frères et salué leurs travaux ; il leur a également exprimé en son nom et au nom des nouveaux membres du conseil sa gratitude pour les gros efforts qu’ils ont déployés en vue d’élever le rang du Centre. Il a souligné l’importance à ce que le Centre garde contact avec ces anciens membres afin de réaliser davantage de succès et de réussite pour le Centre. Il a souligné que le Centre a réalisé des prouesses depuis sa création dans les années quatre-vingts du siècle passé et qu’il poursuit toujours sa mission de faire connaitre la civilisation islamique et l’histoire et le patrimoine islamiques jusqu’à ce qu’il devint un grand centre civilisationnel qui a réalisé et ne cesse de réaliser des exploits dans les domaines de la pensée humaine, civilisationnel et culturel, et que de ce fait, et de par sa grande expérience, le Centre devint un acteur influent dans le monde arabe et islamique mais aussi à l’échelle mondiale. Á la fin de son discours le Dr. Al-Subai a adressé ses remerciements au directeur général et au personnel de l’IRCICA. Il a exprimé sa gratitude à la République de Turquie pour son intérêt, sa générosité et son soutien continu accordé au centre et à ses activités. Il a aussi présenté ses remerciements à tous les membres du conseil.

 

S.E. l’ambassadeur Abdallah Al Mansour, Secrétaire général adjoint de l’OCI aux affaires administratives et financières, représentant S.E. Dr. Youssouf Bin Ahmed Al Othaimeen, Secrétaire général de l’OCI, a prononcé un discours dans lequel il a félicité l’IRCICA à la suite de son emménagement dans le nouveau siège, qui est l’un des monuments les plus prestigieux de l’histoire et du patrimoine de la civilisation islamique intemporelle. İl a également saisi cette occasion pour exprimer les sincères remerciements du Secrétariat général de l’OCI au Gouvernement de la République de Turquie, qui héberge le siège du centre, et qui a continué de l’appuyer sans réserve en mettant à sa disposition les installations et les moyens nécessaires pour lui permettre de mener à bien les activités de son ressort. À cet égard, il a précisé que l’islam nous faisait un devoir d’adopter la culture de la paix, du respect de la dignité humaine, de la compassion et de la fraternité avec tous les peuples et toute l’humanité ; et qu’il nous exhortait aussi à nous imprégner des plus hautes vertus, à faire nôtres les valeurs les plus nobles et à poursuivre nos efforts pour renforcer les contributions de la glorieuse civilisation islamique au progrès de la civilisation universelle. İl a ajouté que le monde islamique etait confronté aujourd’hui à de nombreux défis et enjeux dans tous les domaines, et que nous devions tous nous efforcer de faire face à ces défis et de parer à tous les périls qui nous guettent, à travers l’accomplissement des devoirs qui nous incombent dans le but d’immuniser les sociétés islamiques sur les plans culturel, intellectuel et moral, de renforcer l’identité culturelle islamique et de la protéger contre toutes les formes d’aliénation. Il a affirmé que nous devions à cet égard intensifier nos efforts pour présenter la véritable image de la civilisation islamique et préserver ses valeurs et son legs. İl a appelé les institutions compétentes de l’OCI à intensifier les efforts pour élaborer des programmes efficaces à même de promouvoir la culture de la préservation du patrimoine immatériel, qui est en général incarné par le patrimoine populaire et les expressions orales. en soulignant que le Secrétariat général allait organiser un festival dans lequel l’intellect, la politique et la culture allaient interagir, et ce, par la présentation des multiples facettes du folklore et de produits populaires, dans le cadre de manifestations itinérantes et d’activités de loisir. À cet égard, il a précisé que la première édition de ce festival allait avoir lieu au Caire, de fin décembre de cette année au 5 janvier 2019. Il a tout aussi souligné l’importance de la participation de l’IRCICA à ce festival et de sa coopération avec le Secrétariat général afin de faire de cet événement important un vrai succès. Il a ensuite mis l’accent sur la nécessité de communiquer au Secrétariat général tous les documents avant la tenue de la réunion du Conseil. Le Secrétaire général adjoint a affirmé que le Secrétariat général accordait la priorité aux projets et initiatives liés aux problèmes d’Al-Qods et de la Palestine et qu’il s’éttelait à mobiliser tous les efforts des institutions de l’OCI pour préserver le riche patrimoine historique d’Al-Qods Al-Charif et contrer les plans des autorités israéliennes visant à désacraliser et à gommer le patrimoine culturel et l’identité islamique de cette ville. Il a également souligné que des efforts accrus devaient être consentis pour préserver l’identité culturelle et religieuse, musulmane et chrétienne, du peuple palestinien et pour affirmer son droit de lutter contre l’occupation israélienne en tant que cause centrale pour le monde musulman en particulier. Il a ajouté que l’OCI travaillait actuellement sur des programmes visant à mettre au point des mécanismes pour souligner l’importance de la préservation du patrimoine culturel et civilisationnel, par exemple en organisant un atelier international sur la création d’une plateforme de l’OCI pour la protection du patrimoine culturel. En conclusion, S.E. l’ambassadeur Abdallah Al Mansour a réitéré ses remerciements à la République de Turquie pour son soutien sans réserve et pour sa participation active aux activités de l’OCI et de ses institutions. Il a également exprimé ses remerciements aux États membres pour leur soutien et l’assistance qu’ils apportent à l’IRCICA sous différentes formes, allant du parrainage d’activités au financement des programmes.

 

Des consultations ont ensuite eu lieu sur l’élection d’un nouveau président pour le Conseil en son nouveau terme de mandat et ont abouti à l’élection du professeur Amadou Cissé Ndiéguène (république du Sénégal) comme président du Conseil et du Dr. Abdulaziz Bin Abdullah Bin Turki Al-Subaie, comme vice-président. Le Conseil a ensuite adopté l’ordre du jour et le programme des séances.

 

Le Dr. Halit Eren, Directeur général du Centre, a présenté le rapport d’activités de 2018 ainsi que le programme de travail et le budget proposés pour l’année 2020.

 

Le professeur Amadou Cissé Ndiéguène (République du Sénégal), président du conseil d’administration du Centre, a salué les réalisations du Centre mentionnées par le Directeur général et inscrites au titre des divers programmes et activités menés. Il s’est félicité de la diversité des activités et manifestations prévues pour la période à venir et a déclaré que ce qui a été réalisé nous inspirait de la fierté par rapport à ce grand Centre. Il a souligné le rôle important du Centre aux niveaux régional et international et affirmé que le directeur général a été en mesure de dynamiser les projets mis en œuvre et de mener diverses activités relatives au patrimoine islamique en dépit des divers événements auxquels le monde islamique est confronté. Le président du conseil a loué les études menées sur les anciens exemplaires du Saint Coran et souligné l’importance des projets de recherche entrepris par le Centre dans ses divers domaines d’activité, à savoir les congrès, les expositions et les stages de formation, entre autres, et que c’est grâce à cela que de bons résultats ont pu être obtenus. Il a adressé ses remerciements au directeur général et au personnel du Centre. Il a remercié la République de Turquie. Il a également rendu hommage au président sortant du conseil en soulignant la sagesse dont ce dernier a fait preuve et les gros efforts qu’il a déployés au cours de sa présidence des précédentes sessions du Conseil.

 

Mr. Abdulmotaleb Salem Abousalem, Consultant en patrimoine culturel (État de Libye) ; s’est félicité d’être présent parmi les membres du Conseil et a loué l’important rôle du Centre dans la préservation de l’identité et du patrimoine du monde islamique, ses efforts visant à rectifier les fausses idées reçues sur l’islam et sa lutte contre l’islamophobie. Soulignant le grand rôle du Centre, il a affirmé que celui-ci était considéré comme l’un des plus grands centres du monde. Il a ajouté, néanmoins, qu’il fallait faire davantage d’efforts pour mieux faire connaitre les activités du Centre, notamment à travers son site électronique, et ce, afin de porter à la connaissance du public musulman les efforts déployés par le Centre concernant lesdites activités. Le représentant de la Libye a mis l’accent sur l’importance d’accroitre les activités et les manifestations dans le domaine de l’artisanat, notamment les programmes portant expositions, prix et créativité, d’autant que certains métiers traditionnels tendent à disparaitre ; il a tout aussi souligné la nécessité d’attirer et d’impliquer la jeunesse du monde musulman dans l’artisanat. Il a ensuite demandé de faire bénéficier les centres spécialisés dans les manuscrits, qui se trouvent dans les États membres, entre autres en Libye, des techniques de numérisation des manuscrits appliquées au sein de la bibliothèque de l’IRCICA. Il a aussi souligné l’importance de préparer des programmes de formation au profit des experts concernant les modalités d’enregistrement des sites du patrimoine islamique, la préparation des listes y afférentes, et la proposition d’inscription de certains sites sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Mr. Mouhtar Ousmane Mey (République du Cameroun) a exprimé sa gratitude à la République de Turquie pour son parrainage et son soutien accordés au Centre ainsi que pour les bâtiments historiques abritant son siège. Il a témoigné sa reconnaissance  au président du Conseil ainsi qu’au directeur général en mettant en exergue l’importance des projets menés. Il a aussi souligné l’importance des programmes de formation et la nécessité d’y faire bénéficier tous les États membres.

 

Mr. Syed Junaid Akhlaq (République islamique du Pakistan) s’est félicité du rôle joué par le directeur général du Centre au service de l’islam et des musulmans. Il a souligné la nécessité de publier en anglais les études relatives aux anciens exemplaires du Saint Coran, et ce, afin que tout le monde puisse en bénéficier. À cet égard, le directeur général a déclaré qu’une traduction en anglais de ces études était déjà entamée et sera publiée. Mr. Syed Junaid a appelé le Centre à s’impliquer dans la sauvegarde des manuscrits de la région de l’Asie du Sud, ainsi qu’à l’enregistrement des sites et des monuments de patrimoine et culturels de la région et ce, en apportant de l’aide aux États membres à cet égard. Il a souligné l’expérience du Pakistan dans la documentation des objets et des pièces de musée et suggéré de partager cette expérience avec les États membres et l’IRCICA.

 

Le Prof. Dr. Mustafa Sait Yazıcıoğlu (république de Turquie) a exprimé sa satisfaction des diverses activités et publications inscrites à l’actif du Centre et salué à cet effet le personnel et souligné le rôle du directeur général. Il a suggéré d’organiser une conférence sur l’imam Al Maturidi, ce à quoi le directeur général a répondu que le Centre allait coopérer avec l’Ouzbékistan en vue d’organiser une conférence à ce sujet l’année prochaine.

 

Faisant référence aux festivals cités dans le rapport du directeur général et devant être organisés, le Dr. Sallama Hassoun Al Khafaji (République d’Irak) a souligné l’importance de prendre en charge les activités destinées à la jeunesse, notamment dans les domaines des arts et de l’artisanat. Elle a appelé l’IRCICA à prêter attention à la sauvegarde du patrimoine culturel et architectural de la ville de Moussul et souligné la nécessité de former les employés à la préservation des manuscrits se trouvant en Irak, qui, dit-elle, n’intéressent pas les irakiens seulement mais le monde islamique tout entier étant donné les précieuses informations qu’ils recèlent. Le Dr. Sallama a également invité l’IRCICA à contribuer à l’établissement d’un hôpital pour manuscrits en Irak. Le directeur général a déclaré que le Centre entreprendrait les contacts nécessaires avec les parties compétentes du gouvernement irakien pour examiner les moyens à même de garantir l’organisation d’activités dans ce domaine. Le Dr. Sallama a invité le Centre à intensifier les programmes portant sur la lutte contre l’islamophobie. Elle a souligné l’importance d’entreprendre quelques projets en Irak afin de faire connaitre les diverses activités du Centre.

 

S.E. Dr. Abdul Aziz Bin Abdullah Bin Turki alSubai, vice-président du conseil d’administration, s’est félicité du rapport présenté par le directeur général, qui reflète les efforts déployés et la diversité des activités et manifestations. Il a aussi salué le représentant du Secrétaire général et félicité le président du conseil de la sage gestion des séances. Il a suggéré de procéder à un examen des activités du Centre, notamment concernant l’importance des programmes et des fonds qui leur sont consacrés, et les difficultés financières rencontrées dans l’exécution de certains programmes, ce qui permettra d’améliorer l’élaboration des programmes et projets futurs du Centre.

 

Mme Mehla Ahmed Talebna, Directrice générale des Affaires culturelles, sociales et de la famille au sein de l’OCI, a souligné l’importance de la participation de l’IRCICA au festival multidisciplinaire qui sera organisé par l’OCI en Égypte et qui comprendra des séminaires et des expositions, et ce, par l’organisation d’une exposition culturelle, d’autant que le Secrétariat général est entièrement disposé à fournir l’aide nécessaire, et sous toutes ses formes, et ce, après consultation et coordination quant à la préparation des programmes du Centre, notamment concernant ce festival et l’exposition suscités. Elle a également rappelé les orientations du Secrétaire général relatives à la nécessité de mettre en œuvre les principes de base de la Charte de l’OCI et invité le Centre à élargir le champ des bénéficiaires des programmes et des activités de l’IRCICA pour les années à venir (2019 et 2020).

 

Mr. Abdoulaye Mage, Directeur du patrimoine culturel (République du Niger), a mis l’accent sur l’importance des activités menées par le Centre au profit des États membres et s’est félicité de la richesse et de la diversité des programmes présentés par le directeur général. Il a invité le Centre à exposer ses publications dans des expositions organisées dans les États membres afin de les faire découvrir aux peuples musulmans, ce qui permettra dans le même temps de les commercialiser. Il a ajouté qu’il souhaitait à l’avenir proposer des activités relevant des domaines d’activités de l’IRCICA, notamment concernant le patrimoine architectural et culturel islamique, les archives, la recherche et les conférences. Le directeur général a indiqué que toute proposition à cet égard était la bienvenue.

 

Le président du conseil a remercié les membres du conseil de leurs propositions et suggestions visant à soutenir les diverses activités et manifestations du Centre ; ensuite, il a demandé au directeur général d’éclaircir les questions soulevées par les membres. Le Directeur général a fourni des explications et commenté l’ensemble des points soulevés par les membres et souligné que le Centre allait coopérer avec ces derniers pour mettre en œuvre les propositions faites lors de cette réunion.

 

Á l’issue des discussions, le président du conseil a suggéré d’approuver le projet de budget relatif à l’année 2020 en soulignant la nécessité de soutenir les activités du centre et de fournir à celui-ci tous les moyens possibles afin de lui permettre de s’acquitter de ses missions dans cette période difficile que traverse le monde musulman tout en appelant les États membres à ne pas s’attarder dans le versement de leurs contributions au budget du Centre. Il a invité le directeur général à financer certains projets de l’extérieur du budget approuvé en vue d’aider le Centre à mettre en œuvre ses plans de travail et ses projets.

 

 

Le conseil d’administration a fait les recommandations suivantes :

 

  1. Le conseil d’administration a adopté les allocutions prononcées à l’ouverture de la session (par le directeur général, le président du conseil et le secrétaire général de l’OCI) et les a versées au dossier de la présente session.
  2. Il a adoptéle rapport dudirecteur général sur lamise en œuvre duprogramme d’activités pour2018.
  3. Le conseil a approuvéle programme de travaildu Centreproposé pour l’année2020 etadopté lesprojetsqu’il contient.
  4. Il a pris noteet approuvé leprojet de budget pour l’exercice2020 et décidé de l’augmenter à hauteur de 10 % par rapport à celui de 2019, tout en appelant l’OCI à exhorter lesÉtats membres retardataires à verser leurs arriérés au budget de l’IRCICA.
  5. Il a recommandé que le président et les membres du Conseil fassent des efforts auprès des autorités compétentes des États membres afin de veiller au paiement des arriérés susmentionnés.
  6. Le conseil a exprimésa gratitude et sasatisfaction de la mise en œuvre par le Centrede diversprojets par un financement extrabudgétaire constitué de subventionset de soutiens financiersaux projets. Il a recommandéde financer les projets suivantspar des ressources extrabudgétaires(notamment par la subvention accordée parl’émir-père du Qatar, Son Altesse Cheikh Hamad Bin Khalifa AlThani) : l’histoire de l’islam et la civilisation islamique, le programme de doctorat sur la civilisation islamique, les programmes de formation dans les domaines de la calligraphie, de la dorure, de l’ornementation des œuvres calligraphiques primées lors des concours précédents de calligraphie de l’IRCICA, et les projets relatifs à Al-Qods. Le conseil a également donné mandat au directeur général de l’IRCICA pour utiliser cette subvention afin de couvrir tous les besoins du Centre compte tenu de la situation financière du Centre.
  7. Il donne mandat au directeur général de l’IRCICA pour prendre les mesures judiciaires nécessaires afin d’assurer la protection de la propriété intellectuelle du Centre sur toutes ses publications, à savoir les livres, les volumes, les revues, les bulletins, les films documentaires, les photographies historiques et autres productions. Le Conseil a souligné l’interdiction de publier, en tout ou en partie, les publications susmentionnées par un quelconque procédé d’impression, de photographie, de reproduction ou de traduction sans une autorisation écrite de l’IRCICA. Il donne également mandat au directeur général pour prendre les mesures judiciaires nécessaires contre toute violation de ses droits de propriété.
  8. Le Conseil a recommandé l’attribution du Prix de l’IRCICA pour l’excellence en recherche et du Prix de l’IRCICA pour le parrainage des efforts visant à préserver le patrimoine culturel, et ce, en 2019, à l’occasion de la commémoration du 40e anniversaire de la création de l’IRCICA, comme cela se faisait auparavant, le dernier prix ayant été décerné en 2008.
  9. Il a recommandé à l’IRCICA d’évaluer les programmes et les difficultés rencontrées par le Centre dans la mise en œuvre de ses activités ainsi que l’adéquation des fonds qui leur sont consacrés.
  10. Le Conseil exprime ses remerciements et sa gratitude à la présidence de la République de Turquie pour l’attribution d’un complexe historique situé dans l’un des plus importants sites historiques, patrimoniaux et touristiques d’Istanbul, son soutien permanent à l’IRCICA et pour les installations et moyens nécessaires mis à sa disposition afin de lui permettre de s’acquitter des nobles missions dont il est chargé.
  11. Le Conseil renouvèle ses remerciements et sa gratitude à tous les États membres pour leur soutien et leur coopération, en particulier la république de Turquie, pays d’accueil du Centre, pour son soutien indéfectible accordé au Centre depuis son établissement. Le Conseil remercie également le Royaume d’Arabie saoudite, pays d’accueil du Secrétariat général de l’OCI, et les États membres qui ont versé leurs contributions au budget du Centre.
  12. Le Conseil rend hommage à Son Excellence le Dr. Abdulaziz Al-Subaie pour les services rendus et les efforts déployés afin de s’acquitter des tâches de la présidence du conseil d’administration au cours des sessions précédentes et pour sa conduite des réunions du conseil avec compétence, professionnalisme et sagesse, et lui souhaite bonne santé et succès.
  13. Le Conseil exprime ses sincères remerciements et sa gratitude aux membres sortants du Conseil pour les efforts qu’ils ont déployés lors des réunions précédentes du Conseil et pour leurs idées et suggestions constructives pour le développement du Centre et de ses activités.
  14. Le Conseil mandate son président et le directeur général du Centre pour transmettre un télégramme de remerciements et de gratitude à Son Excellence le Président Recep Tayyip Erdoğan, Président de la République de Turquie, pour l’affectation de bâtiments historiques au sein du Palais de la Sublime Porte, à Istanbul, afin d’abriter le siège de l’IRCICA.
  15. Le Conseil apprécie les efforts déployés par le Dr. Halit Eren, Directeur général de l’IRCICA, pour sa gestion du Centre avec efficacité et compétence, et la mise en exergue des activités du Centre, à savoir ses diverses études, recherches et expositions, afin d’atteindre le but recherché par l’Organisation de la coopération islamique.
  16. Le Conseil renouvèle ses remerciements et sa gratitude à Son Excellence le Secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique pour son indéfectible soutien et ses directives données au Centre.

 

Les membres du conseil ont salué les louables efforts du professeur Amadou Cissé Ndiéguène, nouveau président du Conseil, ses hautes idées et ses avis éclairés dans la conduite des travaux du Conseil lors de la présente session.

 

Allah waliyyu tawfîq (Qu’Allah nous accorde la réussite)

 

Istanbul, République de Turquie

 

1 safar 1440 AH correspondant au 10 octobre 2018

 

Laisser un commentaire

Top