ici c'est
Accueil > Actualité > UN ÉTERNEL COMBATTANT POUR LA LIBERTÉ

UN ÉTERNEL COMBATTANT POUR LA LIBERTÉ

FLASHACTU.INFO-Il s’en est allé hier, mardi 4 décembre, suite à un malaise qui lui a été fatal. Sidy Lamine Niasse reste un grand pionnier de la lutte pour les libertés et la démocratie.  Son engagement face aux différents régimes constitue un legs qui marquera à jamais les Sénégalais.

C’est un engagement  pour la liberté qui a amené Sidy Lamine Niasse à se lancer dans la presse. En janvier 1984, il crée le bimensuel Walfadjri (mots arabes signifiant l’Aurore) qui devient hebdomadaire en novembre 1987. Au mois de mai 1991, le journal devient semi-quotidien, paraissant trois fois par semaine. C’est à partir de février 1993 que Walfadjri a commencé à  paraitre quotidiennement. Sidy Lamine Niasse ne voulut pas s’arrêter en si bon chemin.

En novembre 1997, il obtient l’autorisation d’ouvrir  une radio avec la création de Walf Fm. Et, progressivement, il mit en place l’un des premiers groupes de presse de l’Afrique de l’Ouest composé d’un quotidien (Walf Quotidien), d’une radio (Walf Fm), d’une télévision (Walf Tv) et d’un site internet (walf.net). Véritable vitrine de la presse sénégalaise, son groupe s’est fortement illustré dans la défense des libertés.

De novembre 1979 à novembre 1980, Sidy Lamine Niasse passe son premier séjour carcéral. C’était sous le magistère du président Léopold Sedar Senghor. Ses idées sont aux antipodes de la bienséance préconisée par le premier président du Sénégal indépendant. Au début des années 2000, le groupe de Sidy Lamine Niasse faisait parti des pionniers de la scène médiatique. A côté de rarissimes chaines privées, Walfadjri a joué sa partition dans l’éveil des consciences qui a abouti à la première alternance, avec l’arrivée d’Abdoulaye Wade au pouvoir.

Le combat contre les régimes entre Sidy Lamine Niasse et les présidents sénégalais a été aussi ressenti sous le règne du président libéral Abdoulaye Wade. Les relations entre les deux hommes étaient souvent heurtées. D’ailleurs, le 19 mars 2011, Sidi Lamine Niasse avait appelé à manifester contre son régime à la Place de l’Indépendance. C’était à l’approche de la présidentielle de 2012. Les divergences entre Sidy Lamine Niasse et les régimes ne se sont pas limités au magistère du président Abdoulaye Wade. Un contre pouvoir, il l’était. Il l’incarnait. Sidy Lamine Niasse s’est illustré ces dernières années à travers des attaques contre le régime du président Macky Sall.

La défense des libertés du groupe Walfadjri a été à l’origine de l’attaque de ses locaux.  En effet, dans la journée du vendredi 25 septembre 2009, le siège du groupe a été mis à sac par les disciples de Serigne Modou Kara Mbacké. Sidy Lamine Niasse est né le 15 août 1950 à Kaolack. Il avait 68 ans à la date d’hier, mardi 4 décembre, jour de son rappel à Dieu. Il est fils d’un érudit de la famille Niasse. Son père est El Hadji Mohamed Niasse, descendant d’El Hadji Abdoulaye Niasse.

Sudquotidien

Laisser un commentaire

Top