ici c'est
Accueil > economie > 4000 KM DE PISTES RÉALISÉS EN MILIEU RURAL DEPUIS 2012, SELON MACKY SALL

4000 KM DE PISTES RÉALISÉS EN MILIEU RURAL DEPUIS 2012, SELON MACKY SALL

FLASHACTU.INFO-Plus de 4000 kilomètres de pistes ont été réalisés dans le milieu rural à la faveur de la mise en œuvre à partir de 2012, de plusieurs projets d’infrastructures routières au Sénégal, a fait savoir lundi le chef de l’Etat Macky Sall dans son adresse à la nation à l’occasion du nouvel an.


« En milieu rural, plus de 4 000 km de pistes ont été réalisés à travers le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), l’initiative Pôle de développement de la Casamance (PPDC), le Programme national de développement local et le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA) », a notamment listé le président Sall.


Selon le chef de l’Etat, quelque 13 ponts déjà construits, alors que plusieurs localités ont été sortis de l’isolement. « D’autres ponts sont en construction à Foundiougne, Marsassoum, Fanaye, Wendou Bosséabé et Ganguel Souleh », a ajouté Macky Sall.


« Dans les zones urbaines, le Programme de modernisation des villes, PROMOVILLES, couvre à ce jour 32 cités, avec 168 km de routes bitumées, ainsi que des réseaux d’éclairage public, d’assainissement et d’infrastructures sociales », a-t-il fait valoir.


Le président de la République a par ailleurs salué les efforts consentis par son gouvernement dans le développement du transport aérien, lequel s’inscrit, selon lui, dans la même dynamique de renforcement des infrastructures au niveau national.


« Après le lancement, le 21 décembre dernier, des travaux de reconstruction complète de 5 aéroports régionaux, notre compagnie nationale, Air Sénégal, recevra, ce 31 janvier, à l’aéroport international Blaise Diagne, le premier de ses deux gros porteurs de dernière génération, Airbus 330-900 NEO », a-t-il ainsi rappelé.


« Si nous déployons autant d’efforts sur les infrastructures, c’est que jamais un pays ne peut se développer sans infrastructures », a fait valoir le chef de l’Etat non sans souligner que les infrastructures devaient favoriser le décloisonnement tout en valorisant les territoires et faciliter la libre circulation des personnes et des biens.

Laisser un commentaire

Top