ici c'est
Accueil > politique > BALDÉ DANS LE MACKY ?

BALDÉ DANS LE MACKY ?

FLASHACTU.INFO-Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, aurait déjà rejoint le « Macky » et il ne resterait plus que des heures pour que le président de l’union centriste du Sénégal (UCS) officialise sa « transhumance ».

L’information a été donnée en primeur par nos confrères de Dakaractu. Selon le site de Sidy Diagne, les choses seraient en train de se préciser et une déclaration serait attendue vendredi à Dakar. La raison, selon les sources de nos confrères, serait que le président des centristes peinerait à avoir le nombre de signatures requis. « Il n’aurait pu avoir que 35 000 signatures et les 80%, il les aurait en Casamance », informent nos confrères qui martèlent que parmi les raisons évoquées, il y aurait les pressions de l’internationale centriste et celles venues des familles religieuses.

Abdoulaye Baldé « envoie » d’abord ses hommes pour venir en dernier lieu

Si cette information était confirmée et que l’ancien ministre des Forces armées et ancien général de la présidence de la république rejoignait les prairies « marron-beige », elle ne surprendrait nullement les observateurs avertis. Car, en digne « fils » de Me Abdoulaye Wade, pour avoir été encadré et formé parce dernier mais aussi en bon « flic », Abdoulaye Baldé avait déjà concocté son plan. Et dans sa stratégie, le maire de Ziguinchor ne voulait certainement pas « transhumer » avec tous ses « amis » et proches collaborateurs. Il fallait donc, dans un premier temps, envoyer ces derniers en éclaireurs chez Macky Sall. Ce qui a été fait en septembre dernier lorsque onze responsables du parti de Abdoulaye Baldé avaient transhumé. Le président du conseil départemental d’Oussouye et le maire de Djimbéring ont été les premiers à avoir été « livrés » au futur allié Macky Sall. Son directeur de cabinet, Alioune Badara Ndiaye, avait suivi. Même si, pour beaucoup, Macky Sall a réussi à donner un coup Ko à Abdoulaye Baldé en pêchant neuf autres responsables de départements et 11membres du bureau exécutif national de l’UCS, il faut admettre que ces départs étaient relativement légers.

Baldé a-t-il vendu sa « transhumance » en échange d’un non-lieu ?

Abdoulaye Baldé va-t-il se « vendre » au diable pour un non-lieu ? avec les politiciens, il faut certainement s’attendre à tout. Ancien directeur exécutif de l’agence nationale pour l’organisation de la conférence islamique (Anoci), le patron de l’union centriste du Sénégal avait été soupçonné lui et sa femme Aminata Gassama, de s’être enrichis grâce aux fonds alloués à cet événement. Convoqué à maintes reprises, Abdoulaye Baldé risquait gros face aux juges de la cour de répression et de l’enrichissement illicite (Crei). L’ancien procureur spécial de cette cour, le juge Alioune Ndao, avait même ordonné une fois son arrestation. Mais c’est le président Macky Sall lui-même qui avait torpillé cette arrestation ! Quelques mois plus tard, le contrôle judiciaire dont faisait l’objet le maire de Ziguinchor était levé. mieux, beaucoup annonçaient déjà en mai 2017 un probable non-lieu pour le président de l’union des centristes du Sénégal contre un soutien à la liste de Benno Bokk Yaakar (BBY) aux législatives de cette année-là. sans doute parce que l’information avait fuité, ce non-lieu avait été repoussé aux calendes grecques… ou à la veille de la présidentielle de 2019 ? un non-lieu qui ne devrait pas, selon beaucoup d’observateurs, être gratuit. serait-il obtenu en échange d’un soutien à « niangal Sall » pour la mère des batailles ?. Nous attendons impatiemment la concrétisation de cette future alliance mais aussi les justifications données par le futur « allié » de Macky pour expliquer sa transhumance…

Le temoin

Laisser un commentaire

Top