ici c'est
Accueil > politique > Barth charge sévèrement Ousmane Tanor Dieng

Barth charge sévèrement Ousmane Tanor Dieng

FLASHACTU.INFO-Dans une vidéo postée hier sur sa page Facebook, Barthélemy Dias n’a pas raté le secrétaire général du Parti socialiste. Selon le maire de Mermoz Sacré-Cœur, l’appel au dialogue et aux retrouvailles de la famille socialiste est tout sauf sincère. Mieux, l’ancien secrétaire général des jeunesses socialistes estime que cet appel souffre de trois entorses.

D’abord, il souffre, selon lui, de crédibilité, parce que l’homme qui l’a lancé, OTD en l’occurrence, a un sérieux problème de crédibilité de par sa posture, ses choix, ses convictions, pour ne pas dire ses pseudo convictions. Ensuite, soutient-il, cet appel souffre de légitimité, parce que, dit-il, celui qui l’a émis a un véritable problème de légitimité, dès lors que son mandat est arrivé à terme depuis plus d’un an. “Aujourd’hui, il (OTD) est dans l’usurpation de fonction et dans l’escroquerie politique. Je m’excuse d’utiliser ces termes, mais malheureusement c’est ça la réalité. OTD a été élu en 2014 pour un mandat de 4 ans qui est arrivé à terme en 2018. Aujourd’hui, il ne parle pas et n’agit pas au nom du Ps, mais au nom d’intérêts partisan, clanique et personnel’’, charge le lieutenant de l’ancien maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall.

Troisièmement, Barthélemy Dias estime que l’appel émis par le secrétaire général du Ps souffre d’objectivité, dès lors qu’ils n’ont jamais quitté la maison du Ps pour y revenir sur sa demande. “Pour nous demander de revenir à la maison, il faut nous dire quand, comment et où on a été exclu. Nous n’avons jamais été exclus du Ps, donc, il n’a pas à nous demander, aujourd’hui, de revenir à la maison-mère, parce que nous ne l’avons jamais quittée’’, fulmine-t-il. Seulement, il admet qu’ils ont des points de divergence avec le camp de Tanor. Mais il espère un jour, dans un cadre légal, crédible, objectif et bien sûr constructif, travailler à avoir des convergences. “Notre réponse à cet appel, c’est bien sûr non. Il semble bien que cet appel a été lancé à Khalifa Sall, Secrétaire national à la vie politique du Ps. Le moment venu, il saura apporter la réponse qui sied. Je n’ai pas de doute qu’il répondra par le mépris et le silence’’.

Complot contre Khalifa Sall

Barthélemy Dias a aussi profité de sa sortie médiatique pour lever un coin du voile sur le complot dont a été victime Khalifa Sall avec, selon lui, la complicité d’Ousmane Tanor Dieng. Prenant à témoin le leader de Bès du niakk, Serigne Mansour Sy Djamil qui, à l’en croire, a fait part d’une réunion à laquelle il était convié et où on lui expliquait, par la voix de Macky Sall, le complot qui devait être organisé pour liquider Khalifa Sall, Barthélemy Dias soutient qu’Ousmane Tanor Dieng était à cette réunion. C’est d’ailleurs pourquoi il dénonce le manque d’honnêteté du leader socialiste. “Comment est-ce qu’on peut se permettre de comploter, de nuire, de blesser et de chercher à humilier des camarades de parti et ensuite leur demander de revenir à la maison qu’ils n’ont jamais quittée ? Ça s’appelle de la malhonnêteté intellectuelle, politique et morale. A ce titre, nous ne mangeons pas de ce pain’’, fulmine t-il. Non sans inviter le président de la République à libérer Khalifa Ababacar Sall. S’adressant à Macky Sall, il dit : “Vous dites que vous êtes un musulman. Au nom de ce que vous pensez être, libérez Khalifa Sall. Il n’a pas maille à partir avec la justice. Il n’a pas non plus violé une quelconque loi en vigueur dans ce pays.’’ Par ailleurs, le maire de Mermoz Sacré-Cœur est revenu largement sur les résultats du scrutin présidentiel du 24 février 2019 et toute la stratégie, selon lui, de hold-up électoral qui a été mise en œuvre par les tenants du pouvoir. A cet effet, il dénie toute représentativité de l’actuel président de la République dans la capitale sénégalaise, fief de Khalifa Ababacar Sall. “Macky Sall a humilié ses responsables de Dakar, en les défénestrant du gouvernement. Cela prouve simplement qu’il n’a jamais gagné Dakar. Nous ne lui reconnaissons que sa victoire obtenue à Yoff, grâce au ministre Abdoulaye Diouf Sarr que nous félicitons au passage. A part Yoff, il n’a gagné aucune autre commune. Même Khalifa Sall n’a jamais gagné les 19 communes de Dakar quand il était au plus fort de sa carrière politique’’, se persuade-t-il.

Laisser un commentaire

Top