ici c'est
Accueil > politique > BULLETIN BLANC À KARIM « Il peut être candidat sans carte d’électeur »

BULLETIN BLANC À KARIM « Il peut être candidat sans carte d’électeur »

FLASHACTU.INFO-« Il peut être candidat sans carte d’électeur »Pour expliquer le bien-fondé de la recevabilité de la candidature de Karim Wade, le Pds précise qu’«être électeur ne signifie pas disposer de carte d’électeur». D’après Oumar Sarr, un «Sénégalais électeur» est différent d’un «Sénégalais électeur inscrit sur la liste électorale».

Le Parti démocratique sénégalais répond au journal Le Quotidien. Dans sa livraison d’hier, le journal, dans un papier d’analyse, titrait qu’on s’achemine «vers un scrutin sans candidat du Pds» à cause de l’absence du nom de Karim Wade dans le fichier électoral, d’après le ministère de l’Intérieur. Ce, à 3 jours de l’ouverture de la campagne pour la collecte de parrains. Dans un communiqué envoyé via WhatsApp et signé par Oumar Sarr, secrétaire général adjoint du parti, le Pds estime que «même sans carte d’électeur, Karim Meïssa Wade pourra être candidat» à l’élection présidentielle. L’ancien parti au pouvoir convoque l’article L57 du Code électoral qui dispose : «Tout Sénégalais électeur peut faire acte de candidature et être élu, sous réserve des conditions et des cas d’incapacité ou d’inéligibilité prévus par la loi.»

De cette disposition, le Pds déduit : «Ce qui veut dire que, pour que Karim Wade soit candidat, il faut qu’il soit électeur. Cepen­dant, être électeur ne signifie pas disposer de carte d’électeur comme d’ailleurs qu’être Séné­galais ne signifie pas qu’on doit disposer d’une carte d’identité.»
Pour comprendre le terme «électeur», Oumar Sarr fait appel à l’article L.27 du Code électoral qui précise que «sont électeurs les Sénégalais des deux sexes, âgés de dix-huit (18) ans accomplis, jouissant de leurs droits civils et politiques et n’étant dans aucun cas d’incapacité prévu par la loi». Le parti de Me Abdoulaye Wade précise qu’«un électeur ne possède pas forcément une carte d’électeur». Selon le Pds, la loi est «parfaitement claire» et le pouvoir actuel, «en modifiant la loi, pensait comme les profanes qu’un ‘’Sénégalais électeur’’ est un ‘’Sénégalais électeur inscrit sur la liste électorale’’. Que nenni ! La loi ne dit pas cela». Le communiqué précise : «Karim a plus de 18 ans, il possède ses droits civils et politiques et il n’y a aucun cas d’incapacité prévu par la loi (Cf. verdict Crei et excellent article du juge Yaya Dia)».

Enfin, le Pds fait savoir que Karim Wade «se bat» aujourd’hui pour obtenir sa carte biométrique Cedeao. «De manière totalement illégale, sur ordre de Macky Sall, Aly Ngouille Ndiaye l’a rayé des listes électorales. Un recours devant la Cour suprême est pendant et le verdict sera rendu la semaine prochaine. Sans illusion aucune. Nous savons tous que nous avons une justice aux ordres et que le droit est rarement dit. Le politique est dicté à sa place. Hélas pour notre pays, autrefois exemple en Afrique en matière de démocratie», conclut M. Sarr.

Laisser un commentaire

Top