ici c'est
Accueil > economie > Commercialisation de l’arachide-La sonacos trouve 52,1 milliards

Commercialisation de l’arachide-La sonacos trouve 52,1 milliards

FLASHACTU.INFO-La visite du ministre de l’Economie, des finances et du plan en Arabie Saoudite a permis de mobiliser un financement de 52,1 milliards de francs Cfa en faveur de la campagne de commercialisation de l’arachide par la Société nationale des oléagineux du Sénégal (Sonacos). Avec les engagements qui ont été pris en faveur du Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc), le volume des approbations de la Banque islamique de développement (Bid) au Sénégal a atteint 978 milliards de francs Cfa en moins de 6 ans.

La visite du ministre de l’Economie, des finances et du plan qui était accompagné de son homologue des Infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement en Arabie Saoudite a débouché sur d’importantes décisions. En effet, au terme de la visite, le service de communication du ministère informe que la Société islamique pour le financement du commerce international (Itfc), filiale du Groupe de la Banque islamique de développement (Bid), est en train de mobiliser 52,1 milliards de francs Cfa au titre du financement par la Sonacos de son programme de collecte de graines d’arachide pour la saison 2017- 2018. Un financement qui est une bonne nouvelle pour l’arachide sénégalais qui a connu une production record cette année. En plus de ce financement, la Bid a également octroyé au Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) 33 milliards de francs Cfa. Ce financement va permettre la construction de 200 km de routes rurales, d’infrastructures hydrauliques dans 30 sites du programme, l’extension de réseaux d’électrification rurale et d’énergie solaire dans 42 sites et la connexion d’une ligne de transport d’électricité de 188 km au réseau national. La mise en place de 10 coopératives laitières dotées d’équipements de production et de transformation et la construction de 8 écoles primaires et de 5 écoles secondaires dans les régions de Ziguinchor, Kolda, Sédhiou, Kédougou et Louga sont également inscrites dans le programme.

Ces conventions signées entre le ministre de l’Economie, des finances et du plan et la banque saoudienne portent à 978 milliards de francs Cfa les engagements de la Bid dans le pays depuis l’accession au pouvoir du Président Macky Sall contre 637 milliards de francs Cfa entre 1976, date de l’adhésion du Sénégal à la Bid, et mars 2012, indique le ministère. «Ainsi, en moins de 6 ans, le volume des approbations de la Bid en faveur du Sénégal a connu une progression exceptionnelle de plus de 50% en valeur relative par rapport à une période anté- rieure de 36 ans», souligne le communiqué.

128 milliards pour la Vdn Dakar Saint- Louis

le ministre de l’Economie, des finances et du plan, et le ministre des Infrastructures, des trans – ports terrestres et du désenclavement ont également tenu une séance de travail au siège du Fonds saoudien de développement (Fsd) à Ryad. Rencontre au cours de laquelle les deux parties ont signé un nouveau financement de 21,4 milliards de francs Cfa en faveur du Pudc. Le Fonds saoudien s’est engagé au nom de son institution et de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) à assurer la mobilisation auprès de 4 partenaires techniques et financiers (Ptf) arabes que sont la Bid, la Badea, le Fonds de l’Opep et le Fsd du financement de la première phase de l’autoroute de la Côtière Dakar-Saint Louis d’un coût estimatif de 128 milliards de francs Cfa.

La Bid et le Sénégal entendent œuvrer dans le domaine des infrastructures à la réalisation de nouveaux projets. Il s’agit de trois nouveaux projets prioritaires présentés par la partie séné- galaise, à savoir l’autoroute de la Côtière Dakar-Saint Louis qui comporte 3 phases, pour un coût global de 400 milliards de francs Cfa dont une première phase d’environ 128 milliards de francs Cfa. Le Programme de réservoir stratégique pour la sécurisation de l’alimentation en eau potable de Dakar, estimé à environ 15 milliards de francs Cfa, et le Programme d’assainissement de quinze villes du Sénégal, pour un montant de 55 milliards de francs Cfa, sont les deux autres projets qui seront financés.

Laisser un commentaire

Top