ici c'est
Accueil > accueil > Conseil interministériel-Le gouvernement annonce six mesures contre les incendies dans les marchés

Conseil interministériel-Le gouvernement annonce six mesures contre les incendies dans les marchés

FLASHACTU.INFO-A la sortie de la réunion du conseil interministériel tenue hier, en présence du Premier ministre, le gouvernement a décidé de mettre en place six mesures dont un programme de modernisation des marchés pour un coût de 300 millions de francs CFA avec à la clef l’installation de bouches d’incendies.

Le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne a présidé, hier une réunion convoquée d’urgence par le président de la République sur les incendies qui frappent les marchés sénégalais dont le dernier en date est celui qui a frappé le marché Petersen, il y a une semaine. Cette rencontre à laquelle ont participé le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, celui de la Promotion des Investissements, Khoudia Mbaye ainsi que le maire du Plateau Alioune Ndoye, a concerné deux sujets. Il s’agit de la mise en place des solutions d’urgence face à la recrudescence des incendies dans les marchés et l’examen d’un programme de modernisation de ces derniers. « La situation des marchés constitue une véritable menace par rapport à la sécurité civile. Car, on note toujours des situations dramatiques avec des pertes importantes en matériel et des dégâts. A certains moments, les incendies nous ont valu des pertes en vies humaines», a regretté le ministre, porte-parole du gouvernement. Seydou Guèye a soutenu à la sortie de la réunion que les problèmes liés aux branchements électriques qui sont souvent clandestins, défectueux et surchargés et l’absence ou l’insuffisance des bouches d’incendies sont entre autres les principales causes de ces incendies. Pour lui, ces aspects gênent souvent le travail des secouristes pour accéder à l’eau. Seydou Guèye ajoute qu’en plus de ces faits, il existe d’autres qui sont nouveaux comme le fait d’y faire la cuisine, d’y tenir des restaurants et de manipuler des objets inflammables tels que le gaz et autres. « De façon absolue, on peut noter que l’ensemble de nos marchés sont encombrés. Un encombrement qui ne facilite pas les déplacements et qui déborde jusque sur la chaussée. Ce qui retarde l’intervention des secouristes et des sapeurs-pompiers », a dit le ministre Seydou Guèye. Et pour lutter contre ces incendies, le gouvernement a décidé de prendre au total six mesures. Pour Seydou Guèye, il y a un programme qui a été validé d’un coût de 300 millions de francs CFA qui est déjà engagé sur la base d’un accord entre le ministre de l’Intérieur et la Sénégalaise des Eaux (SDE). Ce programme servira à installer et à remettre à niveau les bouches d’incendies afin  d’assurer l’approvisionnement et la fourniture en eaux.

SANDAGA, MARCHÉ OCAS, NDOUMBÉ DIOP ET PETERSEN

Selon lui, ce programme entre dans le cadre global du renforcement, de la prévention, de la protection et de la mise à disposition de lutte contre les incendies. Cette décision fait échos à une mesure déjà mise en œuvre et qui est développée par la SENELEC dans le cadre d’un financement pour la mise en normes des systèmes électriques des différents marchés comme celui des HLM. La deuxième mesure va concerner le programme de modernisation des marchés. Les ministères de l’Intérieur, de la Santé et de l’Action sociale, de l’Urbanisme, mais aussi de l’Ordre des Architectes seront impliqués dans ce programme. «La finalité est d’avoir des marchés aux normes et équitablement répartis sur le territoire national», a expliqué M. Guèye. La troisième mesure va porter sur la consolidation du cadre institutionnel de gestion des marchés. Car, pour beaucoup d’intervenants, l’ensemble des marchés du pays ne sont plus soumis à des heures d’ouverture et de fermeture, ce qui laisse très peu de possibilités d’entretien et de nettoyage. « La gestion des déchets doit être un élément nouveau dans le cadre institutionnel pour renforcer la modernisation des installations électriques avec tous les dispositifs de certification, de contrôle et de vérification de leurs fonctionnalités, mais aussi l’actualisation des relations entre l’Etat et les collectivités locales pour la délimitation des périmètres des différents marchés », a informé le porte-parole du gouvernement. La quatrième mesure porte sur l’évaluation exhaustive nécessaire par rapport aux trois dernières incendies qui ont frappé des marchés dont Petersen, Ocas à Touba et Ross Béthio. La modernisation ou la reconstruction des marchés Sandaga, Syndicat à Pikine, Ndoumbé Diop à Diourbel, Petersen et autres vont concerner l’avant dernière mesure. La dernière mesure porte sur le projet Bus Rapide Transit (BRT) afin de veiller à ce qu’il n’y ait pas d’impact par rapport aux différents marchés situés, notamment sur le tracé.

Laisser un commentaire

Top