ici c'est
Accueil > politique > Macky et la Methode Fast Tract

Macky et la Methode Fast Tract

FLASHACTU.INFO-Le « Fast Tract » est aussi appelé Méthode par les résultats rapides (Mrr) ou encore Initiative à résultats rapides (Irr). Il s’agit d’un outil de mise en œuvre des projets et programmes des organisations.

« Nous allons mettre toutes les actions de l’État en mode « Fast Track » et engager des réformes pour la rationalisation et la formalisation du service administratif ». C’était l’une des annonces phares du président de la République, le 2 avril dernier, à l’occasion de sa prestation de serment. Depuis, le concept est entré dans le langage quotidien des Sénégalais.

Le « Fast Tract » est aussi appelé Méthode par les résultats rapides (Mrr) ou encore Initiative à résultats rapides (Irr). Il s’agit d’un outil de mise en œuvre des projets et programmes des organisations : Etats, entreprises, organisations non-gouvernementales et société civile. La toile de fond de la Méthode par les résultats rapides est sa focalisation sur l’obtention de résultats de développement, par la mobilisation des acteurs, allant du soutien politique au recours aux coaches (formateurs) et autres partenaires stratégiques. La Mrr est une méthode de travail basée sur une équipe responsabilisée, soutenue par un leader et déterminée à atteindre un objectif de performance (résultat mesurable) dans des délais courts, 100 jours en moyenne.

1. LES CINQ ÉTAPES DE LA MRR

Le processus Mrr comporte les cinq étapes suivantes :

1.Le choix des Initiatives à résultats rapides à partir des priorités et des défis identifiés par le leader dans son secteur d’activité. Ces priorités sont identifiées sur la base d’un référentiel stratégique qui peut être le document de politique de croissance et de lutte contre la pauvreté pour un pays, la politique sectorielle pour un ministère ou encore un plan de travail annuel pour une entreprise.

2. La mise en place d’une équipe Irr par une note du leader présentant les défis. Il responsabilise l’équipe et s’engage à l’appuyer en trouvant des solutions aux problèmes rencontrés pendant la mise en œuvre de l’Irr. La note de défi sert, en quelque sorte, à mobiliser les acteurs autour d’un objectif commun de performance Smart (Spécifique, mesurable, atteignable, réalisable sur un horizon temporel précis).

3.L’élaboration d’un plan de travail qui précise les jalons et les activités conduisant à l’atteinte du résultat au bout de 100 jours. Le coach dynamise constamment le processus, pour que l’équipe respecte le plan de travail et reste focalisé sur le résultat.

4.L’évaluation à mi-parcours, au 50ème jour, pour apprécier l’état d’avancement des Irr vers le résultat et ajuster le plan de travail en conséquence.

5.L’évaluation finale, au 100ème jour, pour mesurer le résultat atteint en termes de taux de réalisation et de délais utilisés ainsi qu’identifier les leçons à tirer du processus de mise en œuvre de l’Irr.

2. UNE SOLUTION ADAPTÉE AU SECTEUR PUBLIC

Début 2017, la Banque mondiale a testé un projet destiné à accélérer la mise en œuvre d’un programme de modernisation du secteur public voulu par les autorités sénégalaises. Ce projet pilote s’attaquait à deux des 50 procédures visées par le programme : le traitement des demandes de lotissement géré par le ministère de l’Urbanisation et les raccordements au réseau d’eau confiés à une entreprise privée. Misant sur une intervention courte mais intensive pour éviter l’inertie qui, jusque-là, avait fait avorter tous les efforts de réforme descendante, le projet a opté pour une approche axée sur l’obtention de résultats rapides. Ce n’est pas la première fois que la Banque mondiale utilise cette approche -elle le fait depuis 15 ans au Burundi, à Madagascar ou au Kenya. Dans le cas du Sénégal, l’équipe a bénéficié du soutien du président, attaché personnellement à la réforme de l’administration publique.

Laisser un commentaire

Top